Espace client
Mot de passe oublié

SCPI en assurance vie : Encore d'actualité en 2015 ?

6

Note de : 100 sur 100 basée sur 6 votes.

100% sur 6 votes
Merci !
Oups... Erreur !
Vous avez déjà noté cet article

 

L'année 2015 s'annonce t-elle toujours aussi radieuse pour les SCPI logées dans l'assurance vie ? Certains facteurs laissent à penser que la réponse soit positive.

Les principales raisons de cette tendance restent inchangées :

  • Baisse inexorable du rendement des fonds en euros
  • Maintien des performances des SCPI en 2014
  • Attrait toujours fort des épargnants pour l'immobilier
  • Présence marquée des SCPI dans les médias
  • Fiscalité toujours attrayante de l'assurance vie


A ce stade, rien n'indique que la SCPI en assurance vie perde de son attractivité en 2015.

La collecte étant toujours forte et les capitalisations des véhicules en constante augmentation, les investisseurs bénéficient d'une meilleure liquidité des parts, maillon faible du placement pierre papier dans les années 1990 et 2000.
 

Point sur les SCPI en assurance vie

Les nouveautés dans les contrats de Patrimea

Nom du contrat Assureur Nouvelles SCPI Nombre de SCPI accessibles
Patrimea Premium (vie ou capitalisation) Oradea vie
(Société Générale)
Genepierre
Patrimmo Commerce
Rivoli Avenir Patrimoine
12
Patrimea Netlife Spirica (Crédit Agricole) Epargne Foncière 16
Patrimea Frontière Efficiente ou Liberalys vie Apicil Novapierre Allemagne 8

 

Les hausses de prix de part en 2014

Nom de la SCPI
% de hausse
Nom du contrat
Multimmobilier 2  +2% Patrimea Netlife
Patrimea Premium
Epargne Foncière  +2% Patrimea Netlife
Elysées Pierre  +7,69% Patrimea Netlife
PFO2  +1,1% * Patrimea Premium
Patrimea Netlife
Patrimea Frontière Efficiente



* Concernant la SCPI PFO2, le prix de la part va progresser le 28 février 2015 pour passer de 182€ à 184€ en direct, voir l'article hausse du prix de la SCPI PFO2.


Le marché immobilier d'entreprise

L'année 2014 : Un marché soutenu

Les volumes d’investissement sont en forte hausse en France et enregistrent une progression annuelle de près de 60% en 2014 par rapport à 2013, soit un montant de 24 milliards d’euros.

La traditionnelle accélération d’activité de fin d’année et une demande demeurant soutenue dans un contexte très concurrentiel ont permis de franchir le cap des 20 milliards d’euros investis, soit un retour aux années 2006 et 2007, en contraste avec 2009, au plus fort de la crise immobilière, où les volumes étaient de 8 milliards d’euros.

Les taux bas et l'afflux de capitaux profitent à la France qui reste un marché attractif pour les investisseurs cherchant à investir dans l’immobilier en Europe.

Cependant, le contexte économique français reste pénalisé en France par rapport à la Grande-Bretagne et l’Allemagne mais les investisseurs estiment que le marché français continue de bénéficier de fondamentaux sains, notamment avec des valeurs vénales restant, dans leur ensemble, peu surévaluées, sauf cas particuliers sur Paris.

Certains investisseurs anticipent un potentiel de croissance des valeurs locatives à moyen terme. L’offre d’investissement a été soutenue par des transactions de taille importante, avec comme animateurs les foncières françaises et les fonds d’investissement étrangers  (plus de 200 millions d’euros unitaires).

Les investissements en murs de commerce (centres commerciaux, pieds d’immeuble, commerces de périphérie) ont été particulièrement actifs avec près de 8 milliards d’euros investis.


Les perspectives 2015

Compte tenu d'une demande forte et d'un afflux de liquidités sur la classe d'actifs immobilier, avec une arrivée constante de nouveaux investisseurs, les volumes d’investissement en France devraient continuer de progresser en 2015.

En contrepartie de cet attrait pour l'immobilier, les taux de rendement devraient poursuivre leur compression en particulier sur les produits de qualité et sécurisés.

L'offre en bureaux de qualité en Ile de France se raréfie : Le stock immédiat de bureaux disponibles à la commercialisation est en hausse sur une année et les libérations ont alimenté l’offre en surfaces de seconde main, alors que l'offre des surfaces neuves et restructurées recule. Sur l’Ile-de-France, le taux s’établit à environ 7,5% du parc existant mais varie dans une fourchette très large entre les différents marchés.

Les sources de libération de surfaces restent la rationalisation des implantations et la recherche d’économies, dans un contexte où les moteurs de la croissance (activité des entreprises, marché de l’emploi) peinent à démarrer. De plus, les renégociations de baux et la faible réactivité des acteurs devraient perdurer.

Concernant les SCPI, il faut s'attendre à un rendement moyen autour de 5% en 2015. La pression sur les loyers étant fortement dépendante de l'économie, une période de 6 mois est encore nécessaire pour un retour à la normale sur certains marchés comme les actifs commerciaux. Nous remarquons tout de même que les sociétés de gestion ont réalisé des acquisition en 2014 à des taux de rendements intéressants.

 

Quelle stratégie adopter sur l'investissement en SCPI en assurance vie ?

Le choix d'un bon contrat reste primordial. Pour connaitre les critères à prendre en compte, nous vous recommandons de consulter l'article comment choisir un bon contrat ?.

Ensuite pour la sélection des SCPI, opter pour la diversification sectorielle (bureaux, commerces, spécialisées), géographique (Paris, région parisienne, province) et multigérants.

Certaines SCPI peuvent être le socle de l'allocation comme Rivoli Avenir Patrimoine, Edissimmo ou Epargne Foncière complétées par des SCPI thématiques comme PFO2 ou de commerces (Ficommerce ..).

Pour connaitre notre sélection de SCPI adaptée à un contrat d'assurance vie de Patrimea, n'hésitez pas à prendre contact avec nos experts.

 

Recevoir de la documentation sur les SCPI en assurance vie

* champs obligatoires

En application des dispositions de la loi 78-17 du 6/1/78 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, les données individuelles recueillies s'accompagnent d'un droit d'accès et de rectification accessible auprès de "Patrimea" par courrier ou par mail : contact@patrimea.com. Patrimea n’a pas la permission de prendre contact avec des citoyens ou des résidents des Etats Unis. Nous vous remercions de votre compréhension

blog comments powered by Disqus