Espace client
Mot de passe oublié

Assurance vie en 2017 : Comment bien gérer son contrat ?

6

Note de : 94 sur 100 basée sur 6 votes.

94% sur 6 votes
Merci !
Oups... Erreur !
Vous avez déjà noté cet article

Rendement des fonds en euros sous les 2%, crainte du blocage des sommes versées avec l'instauration de la loi Sapin 2, disparition de certaines unités de compte structurées, peur de la faillite du système ....

Et si l'année 2017 sonnait le glas de l'assurance vie ?

Chez Patrimea, nous avons une vision beaucoup plus réaliste mais surtout optimiste du placement préféré des français.

L'assurance vie a toujours de formidables atouts pour placer au mieux son épargne.

Découvrez nos principaux conseils sur 2017 pour bien gérer votre contrat.

Faut-il encore investir sur le fonds en euros en  2017 ?

Un support toujours précieux

Qui n'a pas pesté sur la baisse du rendement de son fonds en euros en 2016 ? Entre 2011 et 2016, l'épargnant a vu le rendement passé de 4% à moins de 2%.

Au point où certains envisagent purement et simplement de vendre la ligne "fonds à capital garanti" pour investir sur ... et c'est là que les choses se gâtent ! Sur quoi ?

Il n'y a pas de fonds comparables au support en euros. Les français placent depuis plus de 30 ans une grosse partie de leurs économies sur le (trop) célèbre fonds à capital garanti.

Avec la chute des rendements, ce placement reste encore attractif pour les raisons suivantes :

  • La garantie du capital (même si certains assureurs ont récemment modifié leurs conditions générales pour garantir le capital brut de frais de gestion)
    Actuellement, aucun placement n'offre une telle sécurité. Celle-ci est particulièrement appréciée pour ceux qui veulent placer leur argent à court ou moyen terme en prévision d'un achat immobilier, d'un autre type d'investissement ou de meilleurs conditions de marchés pour investir sur les unités de compte.

  • La liquidité : L'argent est disponible à tout moment pour un retrait partiel ou total. Il s'agit là d'un point très positif en cas de besoin d'argent.

  • Le rendement : Malgré une baisse ces dernières années, les contrats de Patrimea (Premium, Netlife et Frontière Efficiente) offrent encore un rendement entre +1,9% et +3,04%. Avec un taux d'inflation faible, une rémunération du livret A ou d'autres placements à capital garanti en dessous de 1%, le fonds en euros fait encore figure d'eldorado pour ceux qui recherchent un placement sûr et liquide.

  • L'apparition de nouveaux fonds en euros à capital garanti. Des fonds en euros à dominante immobilière comme le fonds Euro Allocation Long Terme offrent des rendements encore au dessus de +3% net de frais de gestion en 2016 et devraient continuer de surperformer de +1% leurs homologues plus classiques.
     

Le fonds en euros n'est donc pas encore mort. Par contre, il devient de plus en plus rare et précieux. Les assureurs imposent désormais des conditions d'accès avec un minimum d'investissement sur les unités de compte. Exemple : sur le contrat Patrimea Netlife, il faut investir à minima 25% en unités de compte pour accéder à 75% en fonds à capital garanti.

Rares sont les contrats qui acceptent encore un investissement à 100% sur le fonds en euros. Patrimea Premium offre toujours cette possibilité. 


Investir sur le fonds euro mais jusqu'à quand ?

En 2017, l'épargnant trouvera encore un rendement du fonds euro supérieur à 1,5% voire 2% pour les meilleurs contrats.

Si les taux d'intérêt des emprunts des Etats de l'OCDE restent bas, le fonds en euros est condamné pour les années à venir.  En effet, l'assureur doit investir l'argent collecté sur des obligations avec des rendements proches de 0% entrainant ainsi le rendement historique vers le bas.

En 2016, la loi Solvabilité 2 est entrée en vigueur. Elle oblige les assureurs à adapter leur fonds propres face à leurs investissements.

Alors que les taux sont au plus bas depuis 30 ans et que les fondamentaux des pays de l'OCDE sont fragilisés, la loi Solvabilité 2 contraint les compagnies d'assurance vie à orienter les investissements des fonds en euros vers les obligations d'Etats.

Un simple tableau nous montre le changement de paradigme en 2016.
 

Pour 100€ investis dans le fonds en euros

Avant Depuis janvier 2016

Quelle que soit la nature de l'investissement : Marge de solvabilité requise de 4% :

  • Pour 100€ investis, la compagnie d'assurance doit constituer 4€ de fonds propres

La marge de solvabilité varie en fonction du type d’actif acheté :

  • Actions européennes : 39% (soit 39€)
  • Autres actions : 49% (soit 49€)
  • Immobilier : 25% (soit 25€)
  • Obligations d’entreprises : variable selon la maturité et la notation  (jusqu’à 60% soit 60€)
  • Obligations d’Etats des pays de l’OCDE : 0%

 (Source QIS5)
 

Avec Solvabilité 2, les fonds en euros n'ont jamais été aussi bien garantis (Si on estime que les obligations d'Etats sont les actifs les plus sûrs). En contrepartie, les rendements vont baisser durablement sauf si les taux des obligations d'Etats remontent progressivement mais pas violemment.

Conclusion : L'avenir des fonds en euros si la situation ne change pas, n'est pas rose. Cependant, le fonds en euros est unique et il n'y a pas d'alternative équivalente dans l'univers de l'épargne.

Dans l'environnement actuel, les épargnants ne recherchent probablement plus un rendement élevé mais essentiellement une garantie de leur capital : Ne pas perdre d'argent ! Si tel est le cas, le fonds en euros a encore toute sa place mais des stratégies complémentaires pour diversifier doivent être envisagées.
 

L'unité de compte n'est pas un gros mot !

Sortir du "tout fonds euros"

Qu'est ce qu'une unité de compte ? Il s'agit de tous les fonds à capital non garanti accessibles dans l'assurance vie.

La majorité des épargnants a des craintes sur les unités de compte. Certains assimilent toutes les unités de compte à des actions et donc à une probabilité de perdre son capital.

C'est inexact. L'univers des unités de compte (des fonds ou des supports) est très large si votre contrat d'assurance vie est de qualité :

  • Des unités de compte en immobilier du type SCPI, SCI, OPCI ou des sicav immobilières
  • Des unités de compte obligataires (obligations internationales, haut rendement, d'entreprises ...)
  • Des unités de compte diversifiées (ces fonds investissent dans différentes classes d'actifs)
  • Des unités de compte en actions (sur tous les pays et secteurs du monde) sous la forme d'opcvm ou de trackers (ETF)
  • Des unités de compte long terme comme les produits structurés (qui offrent une protection partielle du capital) ou des FCPR


Les meilleurs contrats d'assurance vie proposent un choix très large d'opportunités d'investissement qui peuvent convenir à tous les profils d'épargnants.

Mais comment choisir lorsque l'on manque de temps ou que nos connaissances sont limitées ? 3 modes de gestion co-existent dans l'assurance vie : La gestion libre (je gère tout seul mon contrat), la gestion conseillée (je gère mon contrat avec l'aide d'un conseiller) ou la gestion pilotée ou sous-mandat (je confie la gestion à un professionnel).

C'est donc à l'épargnant de définir son mode de gestion et son contrat.

Quelles unités de compte choisir en 2017 ?

En gestion libre (Je gère tout seul mon contrat)

Votre choix va se porter sur votre profil de risque et votre horizon d'investissement.

Pour 2017, les actions restent le meilleur moteur de performance. En Europe, elles restent encore sous-valorisées, aux États-Unis pour anticiper une baisse des impôts améliorant mécaniquement les bénéfices.

Dans un contexte encore difficile, un horizon de temps approprié doit être fixé. Une assurance vie bien gérée, c'est avant tout une bonne cohérence de l’allocation en fonction de l’horizon de temps, la bonne diversification des supports et le suivi attentif de leur comportement afin d'arbitrer en fonction des évènements.

Pour un horizon d'investissement supérieur à 7 ans, l'épargnant pourra investir dans :

  • Les fonds immobiliers comme la pierre papier (SCPI, SCI ou OPCI) qui procurent encore des rendements élevés supérieurs à 4,5%.
>> Lire l'article : La liste des SCPI recommandées par Patrimea en 2017

  • Certains fonds obligataires comme :
    • Les obligations à haut rendement en zone euro avec le fonds Sunny Euro Strategic
    • Les obligations internationales comme le fonds Cacmignac Global Bond
    • Les obligations jouant l'inflation : CPR Focus inflation ou Amundi Inflation Protect
       

 Attention sur cette classe d'actifs qui est en danger dans un environnement économique reflationniste

  •  Les fonds diversifiés : L'objectif visé est de dégager une performance positive indépendamment du contexte des marchés financiers.
    1. M&G Dynamic Allocation
    2. CPR Croissance Réactive
    3. Echiquier Arty
    4. Carmignac Patrimoine
    5. Sextant Grand Large
       
  • Les fonds actions
    1. R Valor
    2. Fidelity America
    3. M&G Global Dividend
    4. CG Nouvelle Asie
    5. Echiquier Entrepreneurs
    6. Amundi First Eagle Int Sicav
    7. Moneta MC
    8. Mandarine Valeurs


Tous les fonds listés ci-dessus ne sont pas garantis en capital. Nous vous recommandons de prendre connaissance du DICI de chaque fonds. Le DICI contient les informations nécessaires pour comprendre l'opcvm et sa nature.


En gestion pilotée (Je confie la gestion de mon contrat)

Nous avons un biais positif pour ce type de gestion. Les marchés financiers et l'environnement économique évoluent rapidement obligeant l'épargnant à la plus grande réactivité.

Cette réactivité n'est souvent pas au rendez vous chez la grande majorité des assurés d'où l'intérêt de confier la gestion de son épargne à un professionnel.

Le contrat Patrimea Premium dispose d'une gestion pilotée avec un profil de gestion unique. Ce profil est dit Patrimonial Flexible avec un degré d'exposition aux marchés actions au maximum de 50%. Une performance maîtrisée avec une prise de risque modérée.

Il faut privilégier une gestion pilotée flexible pour ne pas être bloquer dans un style de gestion pré-définie.

En savoir sur la gestion pilotée du contrat d'assurance vie Patrimea Premium.


 


Recevoir la documentation sur les assurances vie de Patrimea

* champs obligatoires

En application des dispositions de la loi 78-17 du 6/1/78 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, les données individuelles recueillies s'accompagnent d'un droit d'accès et de rectification accessible auprès de "Patrimea" par courrier ou par mail : contact@patrimea.com. Patrimea n’a pas la permission de prendre contact avec des citoyens ou des résidents des Etats Unis. Nous vous remercions de votre compréhension

blog comments powered by Disqus