Espace client
Mot de passe oublié

SCPI Voisin et coronavirus : Quels effets attendre ?

1

Note de : 100 sur 100 basée sur 1 votes.

100% sur 1 seul vote
Merci !
Oups... Erreur !
Vous avez déjà noté cet article

Atland Voisin, société de gestion de SCPI, nous livre son analyse de la crise du coronavirus et son impact sur les véhicules immobiliers gérés.

Les effets attendus son multiples : baisse du rendement, report des investissements et chute de la collecte.

L'immobilier papier reste cependant une valeur refuge et plus résiliente que les principaux actifs boursiers.


Que pense Atland Voisin de cette pandémie ?

Pour le groupe Atland Voisin, la crise ne sera pas sans conséquences sur le secteur de l’immobilier qui assèche la trésorerie des locataires et diminue leur chiffre d’affaires.

La société de gestion affirme son intention d'accompagner ses locataires afin de garantir une pérennité de leur activité et par ruissellement du rendement locatif des SCPI gérées. D'éventuelles reconductions de baux ou renégociations de conditions de départs seront considérées pour les locataires proches du terme de leurs contrats.
 

Point sur les SCPI de Atland Voisin

Pour rappel, la société de gestion gère les SCPI Epargne Pierre, Immo placement, Foncière Rémusat.
 

Quelles sont les SCPI les plus touchées et les plus résistantes dans cette crise ?

La SCPI la plus exposée aux impacts de la crise actuelle est la SCPI Foncière Remusat, étant principalement orientée sur le secteur du commerce à hauteur de 90% de son patrimoine.

Les SCPI les plus à même de résister à cette crise sont les SCPI de bureaux Epargne Pierre et Immoplacement disposant de locataires de qualité.
 

Avez-vous constaté des demandes de report de loyers ?

La société de gestion est actuellement au plus proche de ses locataires afin d'évaluer les difficultés éventuelles dont ils pourraient faire preuve.

Pour la SCPI Foncière Rémusat, la plus exposée au secteur du commerce, 52% des loyers annuels sont réglés par des TPE et PME. Le risque de report de loyers de ces entreprises est réel.

Les SCPI Epargne Pierre et Immo Placement sont sur un secteur d'activité différent, le bureau, et disposent de locataires plus solides. 89% des loyers perçus par la SCPI Epargne Pierre proviennent de ce type de locataire et 59% pour la SCPI Immo Placement.

Le taux de recouvrement des loyers du deuxième trimestre s’établit entre 30% et 40% au 9 avril 2020 et s'établissait à un niveau similaire à la même date en 2019.
 

Dans quelle mesure pensez-vous que le rendement sera impacté pour 2020 ?

Des impacts sont à prévoir sur les SCPI à compter du deuxième trimestre, mais ils sont, à ce stade, difficilement quantifiables.

En l’état actuel, avec un scénario de reprise de l’activité économique mi-mai, Voisin envisage les rendements suivants :

  • SCPI Epargne Pierre : Hypothèse de rendement non garanti entre 5,10% et 5,40% net de frais de gestion et brut de fiscalité
  • SCPI Immo Placement : Hypothèse de rendement non garanti entre 5,25% et 5,40% net de frais de gestion et brut de fiscalité
  • SCPI Foncière Rémusat : Hypothèse de rendement non garanti entre 4,50% et 4,90% net de frais de gestion et brut de fiscalité
     

Continuez-vous d'avoir une collecte active en cette période de confinement ?

Sur le premier trimestre, la collecte a été très bonne. Cependant, la société de gestion prévoit un fort ralentissement de la collecte sur le mois d’avril (autour de 50%) et probablement similaire sur l’ensemble du deuxième trimestre.

Le marché des acquisitions est en légère pause mais des dossiers sont encore à l’étude, la société de gestion continue à investir la collecte dans de nouveaux investissements.
 

Pensez-vous qu'il y aura un impact sur la valorisation des immeubles (prix de part) ?

La société de gestion n’exclut pas cette possibilité mais n’est pas à même de pouvoir se prononcer pour le moment, il est encore trop tôt.

Selon le Groupe, le marché Prime parisien serait le premier touché si une correction des prix venait à avoir lieu, suivi de la périphérie parisienne et de la Province. Cette vision vient en contradiction d’autres sociétés de gestion pensant que l’immobilier Prime parisien devrait le mieux résister à cette crise.
 

Est-il facile de revendre ses parts ?

Le niveau de demandes de retrait reste normal et similaire à celui de 2019 sur la même période. Les différentes SCPI ont les liquidités suffisantes pour satisfaire les demandes.
 

Comment envisagez-vous la reprise des investissements ?

De nombreux dossiers d’investissement sont en attente. Cette crise allonge les délais mais les acquisitions auront lieu. 
 

Pensez-vous avoir recours à vos réserves pour maintenir le rendement ?

Le recours aux réserves n'est pour le moment pas envisagé par la société de gestion.
 


 

Données à partir d'échanges et de communications du Groupe Voisin Atland.



Tags: scpi, voisin
blog comments powered by Disqus