Espace client
Mot de passe oublié

SCPI santé : un investissement prometteur en 2021 ?

1

Note de : 100 sur 100 basée sur 1 votes.

100% sur 1 seul vote
Merci !
Oups... Erreur !
Vous avez déjà noté cet article


La santé est un secteur défensif qui reste un thème structurel et une préoccupation constante. Qu’ils soient jeunes ou moins jeunes, 86% des Français voient la santé comme un enjeu prioritaire. Différents facteurs sociaux et économiques mettent en lumière ce domaine. Le vieillissement constant de la population lui donne de la visibilité. La crise de la Covid-19 n’a fait qu’accentuer cet intérêt.

Les investisseurs peuvent compter sur les SCPI de santé afin de diversifier leur épargne et jouir de toute la flexibilité du secteur. Un investissement qui se veut attrayant mais également plus humain et solidaire. Ces SCPI affichent des performances de rendement proches de 5%. Cependant, une question persiste : quel est l’avenir de l’immobilier de santé en 2021 ?

Une reprise du marché de la pierre papier

La relance s’est nettement dessinée au sortir de la crise sanitaire. Au niveau de la collecte, 1,68 milliards d’euros de capitaux ont été investis dans les SCPI. Ce premier trimestre 2021 se situe 6,1% au-dessus du T4 2020. Par rapport au T3, la hausse devient importante avec +66%. La performance la plus impressionnante reste celle en comparaison avec le T2 : 91% supérieure. Cette remontée en flèche n’est pas une surprise, puisqu’elle reste corrélée au climat et aux événements actuels.  

Pour ce qui est de la collecte, le rythme est revenu à la normale. Nous sommes encore loin des records de 2019, où 2,39 milliards d’euros avaient été collectés au T4, ainsi que 2,56 milliards d’euros au T1 2020, mais l’impact de la Covid-19 semble aujourd’hui atténué. Les SCPI les plus plébiscitées par les épargnants sont celles de bureaux (la collecte nette est de 639 millions d’euros au T1 2021). Avec 491 millions d’euros collectés, les SCPI spécialisées sont sur la deuxième place du podium. Elles sont majoritairement représentées par les SCPI de santé.

Les acquisitions se font timides en ce premier trimestre, 1,5 milliard d’euros contre 245 milliards au quatrième trimestre 2020. Une nouvelle fois, le type de SCPI ayant le plus acquis reste les bureaux (80% des investissements). Le secteur de la santé et de l'éducation tentent de suivre le pas avec 9%. Les acquisitions réalisées à l’étranger voient leur pourcentage nettement baisser. L’année dernière, les SCPI comptabilisaient 40% d’investissements hors de France, Durant ce premier trimestre, 21% ont été enregistrés. L’immobilier allemand reste une tendance prisée, représentant ⅓ des investissements internationaux.

Le secteur de la santé : entre résilience et progression

Il est important de le répéter : en tant qu’épargnant, il est primordial de diversifier son patrimoine. Étoffer son portefeuille en y ajoutant des fonds investissant sur des thématiques résilientes. Comme c’est le cas des SCPI santé.

Les SCPI de santé : tout ce qu’il faut savoir

La crise sanitaire a révélé un besoin important et assez urgent en infrastructures de santé. La construction et le développement d’hôpitaux, de cliniques et d’EHPAD deviennent le fer de lance des enjeux sanitaires et démographiques. Mais le premier accélérateur reste le vieillissement de la population, soutenu par la croissance démographique.

Le secteur de la santé s’est vu propulsé par une prise de conscience des différents gouvernements occidentaux. Des plans d’actions à grande échelle en faveur du monde médical et de la santé ont été mis en place. Dans le cadre de “France Relance”, Jean Castex a affirmé que 6 milliards d’euros seraient investis dans ce domaine. Et 30 000 nouvelles places en EHPAD seront disponibles d’ici 2030.

Néanmoins, comme tout placement immobilier à risque, celui de la santé doit être considéré sur du long terme.

Pourquoi investir dans une SCPI de santé en 2021 ?

Longtemps réservé aux institutionnels, l'investissement dans la santé se démocratise. Pour l'investisseur, l'intérêt est conséquent. Le domaine est très large ce qui favorise la diversification. De plus, il prend en considération le bien-être des Hommes dans sa dimension complète.

C’est également un secteur flexible où il est possible de se positionner sur des prismes variés. Ceux à privilégier restent tout de même :

  • Les entreprises contribuant à la détection précoce de pathologies
  • Les sociétés pharmaceutiques et hospitalières
  • Les entreprises contribuant à l’amélioration des modes de vie

Zoom sur les meilleures SCPI santé


Parmi l’ensemble des SCPI spécialisées dans le secteur de la santé, trois tirent leur épingle du jeu.

Pierval Santé, une SCPI d’innovation sociétale

La SCPI Pierval Santé est gérée par la société de gestion Euryale Asset Management. Elle est spécialisée dans un secteur évoluant rapidement et dont les besoins de la population sont constants. Elle a choisi de détenir des actifs couvrant l’ensemble de l’immobilier de santé : des murs de cliniques, des laboratoires, des centres médico-sociaux, des pharmacies, des établissements pour seniors…61% représente le secteur médico-social, 30,5% le secteur sanitaire et soins de ville et les 8,20% restant sont consacrés aux bureaux et locaux d’activité rattachés à la santé.  


L’étendue géographique d’investissement se répand sur sept pays européens, six faisant partie intégrante de la zone euro. La majorité des actifs sont situés en France : 37,8%. Notre cher pays est suivi de près par l’Allemagne, avec 27%. Puis l’Irlande est représentée à 19,3%, 7,1% pour les Pays-Bas et 5,5% par le Royaume-Uni. Enfin, 2,9% sont localisés au Portugal et 0,4% en terres espagnoles.

Cette diversification, aussi bien géographique que sectorielle, est un atout majeur pour les épargnants.

Pf Hospitalité Europe, de la santé à l’éducation en passant par le logement

La stratégie de Perial Asset Management est bien rodée. Le patrimoine de la SCPI PF Hospitalité Europe se veut extrêmement variés. La société de gestion souhaite, à terme, investir dans des actifs liés aux secteurs de la santé, de l’éducation, de l’hôtellerie et du résidentiel. Lancée en octobre 2020, elle a fait l'acquisition de deux immeubles :
 

  • Un établissement de santé composé de 46 appartements pour personnes dépendantes et 14 studios de soins pour personnes âgées, situés aux Pays-Bas
  • Un hôtel B&B de 108 chambres à Barcelone

La composition patrimoniale, à ce jour, est répartie à 61% sur la santé et 39% sur les hôtels. Mais Perial souhaite accompagner l’évolution démographique de l’ensemble des pays de l’Union européenne. Elle prend alors en considération les besoins des populations de la petite enfance aux seniors. Le rendement annuel 2020 est de 6,25%.

La conjoncture pour l’année 2021 s’annonce prometteuse. La performance espérée s’avère intéressante pour les investisseurs.


Primovie, pionnière dans l’investissement en immobilier de santé

S’il y a bien des secteurs en vive mutation se sont ceux de la santé et de l’éducation. La SCPI Primovie, créée en 2012 et gérée par Primonial REIM, tient à accompagner les populations à chaque étape de leur vie. La plupart des actifs sont situés dans des villes à fort potentiel d’attractivité et en Ile-de-France.

Cependant, l’Europe reste au cœur de la politique d’investissement. En effet, l’autre moitié des acquisitions est située en Province et en Europe (Allemagne, Italie,Espagne et Pays-Bas, pour le moment). Au niveau de la répartition sectorielle, 68,4% est destiné à la santé et aux aménagements pour les séniors. 24,9% représente les bureaux et, enfin, 6,7% l’éducation.


En 2020, Primovie a affiché un taux de distribution de 4,50%. La santé s’avère précieuse d’année en année.. Il ne serait donc pas surprenant que les performances de 2021 soient en hausse ! 



Tags: scpi santé
blog comments powered by Disqus