Investissement dans le non coté de proximité

Espace client
Mot de passe oublié

Investir dans un FIP (Fonds d'Investissement de Proximité)

Découvrir notre sélection de FIP

Investir dans les PME Régionales

Les FIP ont pour but de favoriser l’investissement des particuliers dans les entreprises régionales. Ces fonds offrent une diversification patrimoniale et un soutien aux PME en croissance, en contrepartie d’une prise de risque de perte en capital.

Nous avons sélectionné 4 FIP en 2016 répondant à plusieurs critères importants :

  • Un management reconnu et de qualité
  • Des fonds liquidés avec des performances positives
  • Une durée de détention courte

Des avantages fiscaux à l'impôt sur le revenu (IR) et à l'ISF

Les réductions d'impôts s'entendent hors droits d'entrée et nécessitent une obligation de conservation des parts de 5 ans minimum.


Réduire votre impôt sur le revenu


18%


dans la limite de 12.000 € (célibataire)
et de 24.000€ (couple) d'investissement

 

Réduire votre ISF


50%


dans la limite de 18.000 € de réduction
soit 36.000 € d'investissement

 

* Découvrir la fiscalité des FIP et les conditions d'obtention des avantages fiscaux

 

Demande d'information sur notre sélection de FIP à frais d'entrée réduits

* champs obligatoires

En application des dispositions de la loi 78-17 du 6/1/78 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, les données individuelles recueillies s'accompagnent d'un droit d'accès et de rectification accessible auprès de "Patrimea" par courrier ou par mail : contact@patrimea.com. Patrimea n’a pas la permission de prendre contact avec des citoyens ou des résidents des Etats Unis. Nous vous remercions de votre compréhension


Avertissement FIP

L’Autorité des Marchés Financiers attire l’attention des souscripteurs sur les risques liés aux FIP (Fonds d’Investissement de Proximité).

Lors de votre investissement, merci de prendre en compte les points suivants :

  • Le fonds va investir au moins 60% des sommes collectées dans des sociétés à caractère régional, dont au moins 10% dans des entreprises très récentes de moins de 5 ans. Les 40% restant pourront être investis dans des instruments financiers autorisés par la réglementation, par exemple des actions ou des fonds (ceci étant réglementé dans la notice du FIP).

  • Pour ne pas perdre l’avantage fiscal, les seuils de 60% et 10% précédemment évoqués devront être respectés dans un délai maximum de 3 exercices et vous devrez conserver vos parts pendant au moins 5 ans. Cependant la durée optimale du placement n’est pas liée à cette contrainte fiscale du fait d’investissements du fonds dans des sociétés régionales souvent de petites tailles dont le délai de maturation est généralement plus long.

  • Votre argent sera placé majoritairement dans des sociétés qui ne sont pas cotées en bourse. La valeur de vos parts sera déterminée par la société de gestion selon la méthodologie décrite dans le règlement du FIP, sous le contrôle du dépositaire et du commissaire aux comptes du fonds. Le calcul de cette valeur n'est pas sans poser de problème.

  • Le rachat de vos parts par le fonds peut dépendre de la capacité de ce dernier à vendre rapidement ses actifs ; elle peut donc ne pas être immédiate ou s’effectuer à un prix inférieur à la dernière valeur liquidative précédant votre demande de rachat. En cas de cession de vos parts à un autre souscripteur, le prix de cession peut également être inférieur à la dernière valeur liquidative connue.