Assurance santé pour expatriés, détachés, voyageurs, ou globe-trotters : Les conseils pour faire le bon choix

Espace client
Mot de passe oublié

Bien choisir son assurance santé expatrié

Pour bien choisir son assurance santé, il s'agit de :

Identifier ses besoins, habitudes et risques médicaux

Il s'agit de définir ses habitudes médicales passées ou à venir en les classant en 4 catégories : hospitalisation, frais médicaux (consultations, pharmacie, radiographies ..), dentaire et optique.

Exemples de questions à se poser

Dois-je changer mes lunettes dans les mois à venir ? Ai-je besoin de prothèses dentaires ou d'orthodontie pour mes enfants ? Vais-je devoir consulter un pédiatre pour mon bébé attendu dans quelques semaines ? Est-ce que je souhaite me couvrir uniquement en cas de soucis de santé ? Ou bien est ce que je veux être libre de consulter mon praticien quand je le souhaite ? A quel type de médecine, j'aime faire appel ? Médecine publique, médecine privée ? Généraliste, spécialiste, kinésithérapeute, ostéopathe, acupuncteur, etc...? 

Ne pas oublier l'hospitalisation: 

Toute personne sera confrontée à une hospitalisation liée à un accident ou une maladie d'où l'importance de connaitre et choisir les garanties liées à l'hospitalisation : Forfait journalier, frais de séjour, honoraires chirurgicaux, chambre particulière ou lit d'accompagnement enfant.

Anticiper l'environnement sanitaire du pays d'accueil et le coût associé

Quelles sont les tarifs médicaux pratiqués dans mon pays d'accueil?

Si vous vous rendez aux Etats-Unis, aux Bahamas, au Canada, au Japon ou en Suisse par exemple, vous aurez intérêt à choisir un contrat haut de gamme car les frais médicaux y sont les plus exorbitants, particulièrement l'hospitalisation pour laquelle il sera préférable d'avoir convenu de la prise en charge de l’avance des frais par l'assurance santé.  

Et plus près de chez nous, si vous rendez au Royaume-Uni, avec la Carte Européenne d'Assurance Maladie (CEAM), vous n'êtes remboursé que dans le cadre de la médecine publique, le recours à la médecine privée n'étant pas couvert. Hors dans ce pays les délais d'accès à la médecine publique peuvent être très longs. De plus la CEAM n'est valable que pour une durée limitée à un an. Une assurance expatriés peut être utile dans ce cas également.  

Pour toutes ces raisons, certains expatriés préfèrent rentrer en France, dans un environnement plus familier, pour une opération prévue de longue date ou pour une maternité mais y serez-vous toujours couverts?

Quelles est la qualité et le niveau de soin à attendre du nouveau pays d'accueil?

Si les infrastructures sanitaires ne sont pas adaptées, il peut être bien venu de prendre une assurance rapatriement afin de vous faire transporter dans le pays le plus proche qui sera plus à même de vous traiter le moment venu. Par ailleurs, il est bon de rappeler que l’assistance rapatriement n’est pas prise en charge par la CEAM. 

Pour connaître les conditions sanitaires de votre destination, le CIMED (Comité d'Informations Médicales) rassemble des médecins exerçant une activité dans le domaine de la médecine des voyages. Sa mission est de fournir une information sur l'état sanitaire de plus de 200 grandes villes dans le monde, ainsi qu'une appréciation qualifiée sur les structures médicales locales. Il informe également la population qui voyage ou s'expatrie, sur les conditions sanitaires de plus de 130 pays dans le monde : hygiène, climat, boissons, maladies infectieuses, piqûres, morsures, intoxication… www.cimed.org  

Comparer les offres d'assurance santé pour l'étranger 

Vérifier la notoriété et la légitimité de l’assureur  

Connaissez-vous la compagnie qui garantit le contrat d'assurance expatrié qu'un courtier ou site internet vous propose? Est-elle solide? C'est un élément essentiel car, sa solvabilité est seule garante du paiement de vos remboursements.
A-t-elle un service spécialisé dans l’expatriation? Depuis combien de temps? 

Etudier les garanties et remboursements proposés : La lecture des Conditions Générales est indispensable!

Plus le contrat est modulable, plus il y a de choix dans les garanties et plus facilement l’expatrié trouvera la solution adaptée à sa situation.
Quelles sont donc les différentes garanties proposées par l’assureur ?
Quelle est la territorialité du contrat ?
Les remboursements sont généralement calculés en pourcentage des dépenses réelles. Quel est ce pourcentage ? 
Présence d'un plafond maximum de remboursement par an. Si oui, quel est-il ?
Existe-t-il des garanties en option comme l'assistance rapatriement, la responsabilité civile, la prévoyance (versement d'un capital en cas de décès, d'incapacité, ou versement d'indemnités journalières) ? 

Services d’urgence et d’assistance

Par qui est-il assuré ?
S’agit-il d’une société connue ?
Ses services sont-ils disponibles 365 jours/an et 24H/24 ?
En quelles langues ?

Gestion des remboursements

Sous quels délais maximums suis-je remboursé? 
Peut-on demander des remboursements en devises ?
Le gestionnaire retient-il des frais de virement ?
Existe-t-il un intranet pour permettre la consultation de ses demandes de remboursement ?
Pour comprendre les remboursements, cliquer ici.

Coût de l’assurance

Est-ce que je bénéficie d'une réduction sur la prime d'assurance pour un paiement annuel plutôt que fractionné?
Quelles sont les moyens de paiement ? Chèques, virements, prélèvements, CB ? 
Y-a-t-il des frais d’adhésion ? Si oui, quel en est le montant ?
Et bien entendu, ne comparer les tarifs que pour des garanties équivalentes!