Groupement foncier forestier : Un investissement d'avenir

Espace client
Mot de passe oublié

Pourquoi investir dans un Groupement Forestier ?

Les raisons de souscrire à des parts de groupements forestiers

Selon le profil de l'investisseur, les objectifs peuvent être divers : diversifier ou transmettre un patrimoine, réduire son impôt sur le revenu ou l'ISF, ou bien simplement investir dans un placement d'avenir, une matière première : La forêt.
 

La forêt : Un investissement d'avenir

"La France n'a pas de pétrole, mais elle a des forêts !"

La forêt n'est plus un placement mais une ressource, une véritable matière première à ne plus négliger.

Comme l'indique un article dans le Figaro, la forêt française est largement sous-exploitée et acquérir des parts de groupements forestiers, c'est devenir acteur de l'avenir de la forêt française.

Les contraintes énergétiques et réglementaires sont aujourd'hui un atout considérable pour le développement du bois comme matière première. La France importe la majorité de ses besoins en résineux, c'est pourquoi les groupements forestiers proposent de s'orienter vers ce type de forêt pour obtenir de meilleurs rendements.

Pour donner à la forêt privée et aux groupements forestiers des moyens financiers supplémentaires, la filière bois souhaiterait également être bénéficiaire d'une partie du fonds stratégique carbone (FSC).

La forêt est promis à un bel avenir si les pouvoirs publics et les investisseurs prennent toute la mesure des enjeux à venir.
 

Diversification patrimoniale

Acheter une forêt nécessite d'investir un montant important souvent supérieur à 100.000 €. Le groupement foncier forestier offre la possibilité d'investir dans la forêt à partir d'un montant plus faible, quelques milliers d'euros. Cette solution donne ainsi accès à l'investissement forestier à un grand nombre d'épargnants. Le groupement foncier forestier est similaire dans le fonctionnement à un GFV ou une SCPI.

Chacun peut donc diversifier son patrimoine dans l'actif "bois" selon ses possibilités financières. Par ailleurs, pour diversifier les risques, nous vous encourageons à acheter des parts de groupements forestiers différents !


Pas de contraintes de gestion

Lorsque vous optez pour l'acquisition d'une forêt en direct, il est illusoire de penser qu'il n'y a aucune gestion à réaliser. Le placement forestier nécessite d'entretenir régulièrement les bois et de faire appel à des sociétés spécialisées pour les travaux d'entretien  (élagage, dégagement des lignes, girobroyage ...) et les travaux de coupes (suivi et contrôle, marquage ...). Par ailleurs, si la forêt est louée pour la chasse ou la pêche, un suivi est obligatoire. Enfin, l'investisseur a aussi à charge de régler les taxes et d'assurer le suivi administratif de son bien.

Cette gestion n'est pas chose aisée et oblige l'investisseur à avoir du temps et à développer des compétences.

Le groupement forestier présente l'avantage de s'affranchir entièrement des contraintes de gestion qui sont déléguées au gérant du groupement en contrepartie d'une rémunération.
 

Transmission

Le groupement forestier est un actif favorable pour optimiser une transmission de patrimoine. Tout comme les parts de GFV (Groupement foncier viticole), les conditions de transmissions sont très avantageuses (voir groupement forestier succession).

Afin de bénéficier pleinement des avantages fiscaux de la transmission, un délai de 2 ans est nécessaire entre la souscription et le décès du porteur de parts. Si l'investissement forestier a pour objectif la transmission d'un patrimoine, il convient alors d'anticiper.
 

Avantages fiscaux

L'investissement dans un groupement forestier offre une réduction d'impôt sur le revenu, et d'impôt sur la fortune (voir fiscalité groupement forestier).

Les avantages fiscaux obtenus se traduisent par une réduction d'impôt sur le revenu et d'une diminution de l'assiette taxable sur l'ISF.