Détaché, vous validez vos trimestres, et préservez vos droits à la retraite française

 

Espace client
Mot de passe oublié

Détachement et régime de retraite par répartition

Maintien automatique des droits du détaché

Le départ à l'étranger n'entraîne aucune perte de droits, puisque le détaché est fictivement considéré comme étant encore en France.

Régime de base

Concernant le régime vieillesse de la Sécurité sociale, la période travaillée à l'étranger sera validée et le relevé de carrière sera crédité chaque année au même titre qu'une période de travail en France.

Régime complémentaire

Pour la retraite complémentaire, le détaché peut continuer à bénéficier du régime obligatoire (ARRCO, AGIRC) comme s'il avait travaillé en France, avec cependant des calculs légèrement différents en ce qui concerne les cotisations de l'employeur.

A noter

La durée maximale du détachement peut varier. Elle est de 24 mois dans les pays de l’Union Européenne et en général de six ans (trois ans renouvelables une fois) dans les autres pays. Au-delà de ces limites, on devient salarié expatrié.

Notre conseil :

Bien que rattaché socialement à la France, il est probable que le détaché soit néanmoins non résident du point de vue fiscal. Il peut être judicieux de profiter de cette situation pour mettre en place une épargne volontaire en vue de se constituer une retraite supplémentaire dans un cadre fiscal adapté aux expatriés. Voir nos conseils et solutions :  Capitalisation & régimes supplémentaires