Contrat d'assurance vie en SCPI : Comment choisir ?

Espace client
Mot de passe oublié

SCPI en assurance vie : Comment choisir le meilleur contrat ?

Les critères de sélection

Après avoir décrit dans les rubriques précédentes, les avantages et les contraintes du placement SCPI en assurance vie multisupports, nous vous donnons les clés pour sélectionner le meilleur contrat.

Pour vous accompagner dans ce choix, nous avons listé les critères à prendre en compte.


Une liste de SCPI éligibles la plus large possible

Dans la plupart des contrats d'assurance vie du marché, la liste de SCPI disponibles est très restreinte, une ou deux tout au plus. En revanche, certains contrats innovent et proposent jusqu'à 10 SCPI favorisant ainsi la diversification géographique et sectorielle de votre placement.

Cette liste de SCPI éligibles est évolutive dans le temps car les assureurs peuvent en agréer de nouvelles. Les contrats dit "individuel" sont plus souples et  le référencement est plus rapide et plus simple.


Privilégier des frais réduits

Des frais réduits, c'est de la rentabilité en plus pour votre investissement !

Veiller à comparer les frais d'entrée (ou sur versements), les frais de gestion, les frais d'arbitrage et les frais de sortie avant de souscrire. Il existe aussi des frais prélevés sur le versement des loyers (voir ci dessous dans la rubrique "Percevoir 100% des revenus").

 

 

Possibilité d'investir jusqu'à 100% en SCPI

Dans la grande majorité des assurances vie, vous ne pouvez pas placer plus de 50% de votre investissement en parts de SCPI de rendement. Cette contrainte est propre à la gestion des risques de chaque compagnie d'assurances.

Cependant, certains contrats offrent une flexibilité totale avec la possibilité d'investir jusqu'à 100% en SCPI dans l'assurance vie. Ne négliger pas cette possibilité et privilégier toujours la flexibilité maximale !


Percevoir 100% des loyers

Ce critère est notable et très rarement connu par l'investisseur.

Dans le cadre de l'assurance vie, les revenus (ou loyers) sont versés à l'assureur qui les attribue aux contrats souscrits à chaque assuré. Cependant, certains assureurs ne reversent pas la totalité des revenus et prélèvent des frais sur le versement de ces revenus allant de 0 à 15% du montant des revenus versés.

Les compagnies d'assurances ou les conseillers en gestion de patrimoine parlent rarement de ces frais. Nous estimons que les contrats appliquant ce type de frais sont à bannir ! Ces frais diminuent votre rendement déjà amputé par les frais de gestion.

Nous vous conseillons donc de bien vérifier ce point et d'éviter de souscrire un contrat où vous ne percevez pas 100% des revenus issus des parts de SCPI.


Prendre en considération les décotes sur le prix des parts

Acheter moins cher la part de SCPI, comment faire ? La solution est à trouver dans l'assurance vie. En effet, les contrats offrent très régulièrement une décote sur le prix des parts (par rapport à l'achat en direct).

Cette décote varie selon les SCPI et les contrats. Exemple : dans le contrat Patrimea Premium, la décote sur la SCPI Novapierre est de 2%. Le prix de la part est de : 421,4 € (vs 430 € en direct).

Par ailleurs, certains contrats offrent la possibilité d'acquérir des parts au prix de la valeur de réalisation. Il est donc obligatoire de connaître la valeur de réalisation avant d'investir. Si la valeur de réalisation est supérieure au prix de souscription en direct, fuyez !


Avoir le choix du support pour le versement des revenus

Privilégier une assurance vie vous permettant de choisir le support pour le versement des revenus trimestriels issus de la SCPI : Réinvestissement en parts de la même SCPI, fonds en euros ou un autre support en unités de compte. Vérifier que cette option est modulable au fil du temps.

Faites toujours le choix de la flexibilité pour votre épargne !