Besoin d’aide ?

Nos conseillers restent à votre écoute pour analyser vos besoins, vous accompagner et répondre à toutes vos questions.

Nous contacter

Nos conseillers analysent vos besoins et répondent à vos questions par mail ou par téléphone : 01 83 62 38 72

Nous contacter
MENU
Agefi Patrimea
Retraite

Combien verser sur un PER en 2023 ?

Temps de lecture : min

Publié le 13.12.2022 – Mis à jour le 11.01.2023

Le PER (Plan d’Épargne Retraite) est le placement plébiscité par les épargnants pour anticiper leur départ à la retraite. Depuis son lancement en 2019, il connait un véritable succès, lié à des avantages très intéressants ! L’objectif principal est de se constituer un revenu complémentaire au moment de la retraite et ainsi pallier la baisse des revenus.

Pour ce faire, les versements, non obligatoires (contrairement au fameux contrat Madelin), présentent un énorme atout : ils sont déductibles, chaque année, de votre impôt sur le revenu. Mais attention, la déductibilité des versements est plafonnée.

Qui ne sait jamais posé la question : « Qu’est ce que le plafond épargne retraite non utilisé ? » sur ma feuille d’impôt. Et bien, « combien verser sur un PER ? » y répond en partie. Avec le PER, vous payez moins d’impôt mais vous ne pouvez pas décider de verser le montant que vous souhaitez, les plafonds de versement sont fixés par la loi.

Versements PER : qui, combien, comment ? On vous explique tout.

 

Qui est concerné ?

Vous êtes salarié ou indépendant (statut non salarié).

À noter : le plafond est propre à chaque membre du foyer fiscal. Les couples mariés et pacsés ont la possibilité de mutualiser leur plafond. Cela signifie que Madame peut utiliser le montant accordé à Monsieur (et vice et versa) pour effectuer un versement sur son PER.

Les enfants mineurs sont aussi concernés par le PER. Ils ont leur propre plafond , correspondant à 10% du PASS généralement.

 

Comment calculer le plafond de versement ?

Généralement, l’administration fiscale le calcule pour vous et le montant de votre plafond est inscrit sur votre avis d’imposition. Pour rappel, il correspond au montant maximum que vous pourrez déduire grâce à votre PER.

Mais si vous souhaitez le vérifier par vous-même, il est bon de connaître les bases de calcul. Elles reposent soit sur le Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (PASS) soit sur vos revenus imposables.

 

(en savoir plus sur les réductions d’impôt et les plafonds du PER).

Découvrir le P-PER, sans frais d’entrée

Les plafonds pour les salariés

Le plafond de déduction est égal au plus élevé des deux montants suivants

  • 10% des revenus imposables de l’année précédente, retenus dans la limite de 8 x PASS soit une plafond maximum de 32.908€
    ou
  • 10% du PASS de l’année précédente (soit 4.114€)

Le plafond de versement sur votre PER est donc compris entre 4.114€ et 32.908€.

Les plafonds pour les indépendants

Le plafond de déduction est égal au plus élevé des deux montants suivants

  • 10% du PASS de l’année en cours (soit 4.399€)
    ou
  • 10% du bénéfice ou de la rémunération de gérance de l’année en cours majorés de 15% du bénéfice ou de la rémunération de gérance compris entre 1 et 8 PASS (maximum fixé à 81.385€)

Le plafond de versement sur votre PER est donc compris entre 4.399€ et 81.385€.

Le plafond (des salariés uniquement) figurant sur votre avis d’imposition représente le maximum que vous pourrez déduire de vos revenus pour obtenir la réduction d’impôt liée à cet investissement.

Important : le plafond spécifique des indépendants et travailleurs non salariés n’est jamais indiqué sur l’avis d’imposition.

Lors de votre déclaration en 2024, vous mentionnerez les sommes versées en 2023. Dans la plupart des cas, ces sommes sont préremplies automatiquement sur votre imprimé fiscal.

À noter : le plafond du PER est minoré des cotisations aux autres régimes de retraite complémentaire.

Cela concerne :

  • Les versements obligatoires dans l’épargne retraite entreprise pour les salariés (Article 83)
  • Les cotisations aux régimes facultatifs des non-salariés (Madelin, Madelin agricole)
  • L’abondement de l’employeur au plan d’épargne pour la retraite collectif (PERCO)

 

Exemple de calcul du plafond de versement sur un PER

Monsieur Dupont est salarié avec un revenu imposable de 38.000€ (après déduction des 10% pour frais professionnels). Il veut faire un versement sur un PER et se demande combien il peut verser au maximum et ainsi, obtenir une réduction d’impôt tout en épargnant pour sa retraite. Si on base le calcul sur :

  • 10% de son revenu imposable, le plafond est de 3.800€
  • 10% du PASS, le plafond en 2023 est de 4.114€

Le plafond retenu est donc de 4.114€, le plus avantageux pour le salarié. Monsieur Dupont pourra donc verser sur son PER jusqu’à 4.114€ en 2023 (sans tenir compte des années précédentes).

Découvrir P-PER sans frais d’entrée !

Primé par la presse, le meilleur PER du marché pour défiscaliser tout en épargnant pour sa retraite

Qu’en est-il des plafonds (non utilisés) des années précédentes ?

Si, durant une année, vous décidez de ne pas verser sur un PER, le plafond le plus avantageux tel que calculé ci-dessus, est reporté et utilisable sur les 3 années suivantes.

Voilà pourquoi sur votre feuille d’impôt, généralement en page 3, une section « Plafond Epargne Retraite » est visible.

 

plafond per 2022

 

Il s’agit là d’un récapitulatif des plafonds non utilisés des années précédentes et du plafond pour les cotisations à verser l’année en cours. L’indication est donc primordiale pour connaitre la somme maximum à verser sur un PER.

Pour illustrer, prenons un exemple avec les plafonds PER suivants :

  • 8.000€ de plafond calculé sur les revenus de 2021
  • 7.000€ plafond non utilisé pour les revenus de 2021 (calculés sur les revenus de 2020)
  • 6.000€ plafond non utilisé pour les revenus de 2020 (calculés sur les revenus de 2019)
  • 5.000€ plafond non utilisé pour les revenus de 2019 (calculés sur les revenus de 2018)

Si vous souhaitez verser 10.000€ sur un PER individuel, cette somme est imputée en priorité sur le nouveau plafond calculé sur vos revenus de 2021 (plafond à 8.000€). Le delta restant de 2.000 € sera imputé sur le plafond le plus ancien non utilisé, c’est-à-dire celui de 2019.

Dans le cadre de cet exemple, il reste 5.000€ – 2.000€, soit 3.000€ non utilisés qui seront perdus car le report n’est possible que sur les 3 dernières années. Sous réserve de posséder des liquidités suffisantes, nous préconisons généralement de verser l’équivalent du plafond le plus récent majoré du plafond le plus ancien pour éviter de perdre ce dernier.

 

Et les plafonds du conjoint ou des enfants ?

Des partenaires mariés ou pacsés ont la liberté de cumuler leur plafond.

En effet, si un époux souhaite verser sur son PER un montant supérieur à son plafond personnel, alors il peut opter pour la mutualisation des plafonds avec ceux de son partenaire. Cochez la case 6QR, intitulée « Vous souhaitez bénéficier du plafond de votre conjoint » dans votre déclaration de revenus.

Concernant les enfants rattachés au foyer fiscal, ils bénéficient, eux aussi, d’un plafond distinct de 4.114€ chacun pour verser sur leur PER avec une déduction fiscale imputable sur le déclaration commune des parents. Il convient de garder à l’esprit que le plafond de l’enfant ne peut pas être utilisé pour des versements réalisés sur des PER ouverts au nom des parents.

 

Pourquoi ouvrir un PER avant la fin de l’année ?

Ne tardez pas pour souscrire un PER et surtout pensez à mettre en place des versements programmés.

Les assureurs imposent une date limite pour effectuer des versements, cette date leur est propre donc ne vous réveillez pas le 30 décembre pour abonder un PER existant ou en souscrire un autre, il sera probablement trop tard.

Ouvrir avant la fin de l’année, c’est réduire votre impôt à payer l’année prochaine et éviter de perdre le plafond déductible de votre imposition la plus ancienne !

Les meilleurs PER du marché

Catégorie :

Retraite
0 commentaires
Laissez un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.