Besoin d’aide ?

Nos conseillers restent à votre écoute pour analyser vos besoins, vous accompagner et répondre à toutes vos questions.

Nous contacter

Nos conseillers analysent vos besoins et répondent à vos questions par mail ou par téléphone : 01 83 62 38 72

Nous contacter
MENU
Le PEL est-il toujours attractif en 2018 ?
Épargne

Le PEL est-il toujours attractif en 2018 ?

Temps de lecture : min

Publié le 15.03.2018 – Mis à jour le 09.03.2022

Dans un contexte de réforme fiscale, le PEL est-il toujours un placement intéressant ? Depuis le 1er janvier 2018, les grands changements fiscaux tendent à réorienter l’épargne. Le gouvernement souhaite transférer l’épargne réglementée et sans risque (CEL, Livret A, PEL…) vers une épargne un peu plus risquée finançant l’économie et les entreprises.

Ainsi, le PEL voit ses intérêts fiscalisés et devient moins avantageux qu’un livret A. Les intérêts étant soumis à la flat tax de 30%, le rendement net du PEL tombe à 0,70% par an. Focus sur un placement de moins en moins rentable

 

Dans un contexte de réforme fiscale, le PEL est-il toujours un placement intéressant ?

 

Depuis le 1er janvier 2018, les grands changements fiscaux tendent à réorienter l’épargne. Le gouvernement souhaite transférer l’épargne réglementée et sans risque (CEL, Livret A, PEL…) vers une épargne un peu plus risquée finançant l’économie et les entreprises.

Ainsi, le PEL voit ses intérêts fiscalisés et devient moins avantageux qu’un livret A. Les intérêts étant soumis à la flat tax de 30%, le rendement net du PEL tombe à 0,70% par an. Focus sur un placement de moins en moins rentable.

 

Qu’est ce qu’un PEL ?

 

Le Plan Épargne Logement (PEL) est un placement sur 4 ans minimum, rémunéré à un taux prédéfini, qui comporte un engagement d’épargne régulière. Il permet, à l’échéance du contrat, de solliciter un prêt Epargne Logement pour une résidence principale (prêt immobilier ou prêt personnel) à un taux garanti connu à l’avance.

 

Fonctionnement

 

Versement initial minimum : 225 €

Versements périodiques obligatoires :

  • 45 € par mois
  • ou 135 € par trimestre
  • ou 270 € par semestre
  • ou 540 € par an

Plafonds du placement : 61 200 € (hors intérêts capitalisés)

Durée minimale de conservation : 4 ans.

Tout retrait avant 4 ans empêche de bénéficier pleinement des avantages du PEL.

Durée maximale : 10 ans.

Passé 10 ans, plus aucun versement n’est autorisé mais le PEL continue de produire des intérêts pendant 5 ans.

 

Sortie du PEL

 

Tout retrait sur le PEL entraîne sa clôture.

Durant la phase d’épargne, la demande de clôture est possible. En revanche les intérêts du PEL sont modifiés en fonction de l’antériorité du contrat :

  • Sortie avant 2 ans, les intérêts sont recalculés au taux du CEL en vigueur à la date de clôture. Cette sortie entraîne aussi la perte aux droits à prêts et à prime.
  • Sortie entre 2 et 3 ans, le taux initial de rémunération du PEL est conservé mais les droits à prêts et à prime sont perdus
  • Sortie entre 3 et 4 ans, le taux initial de rémunération du PEL est conservé mais les droits à prêts et à prime sont diminués.

 

Ce qui change en 2018

 

Rendement du PEL

 

Depuis le 1er août 2016, le taux d’intérêt du PEL est fixé à 1%.

Historique des taux d’intérêt versé sur le PEL

Date d’ouverture

du PEL

Depuis le

01/08/2016

Du 01/02/2016

au 31/07/16

Du 01/02/2015

au 31/01/2016

Du 01/08/2003

au 31/01/2015

Du 01/07/2000

au 31/07/2003

  Taux d’intérêt     1%     1,50%       2%   2,50%     3,27%

 

Fiscalité du PEL

 

PEL ouvert avant le 1er janvier 2018

  • PEL de moins de 12 ans : Les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu et sont soumis aux prélèvements sociaux de 17,2%
  • PEL de plus de 12 ans : Les intérêts sont soumis à un prélèvement forfaitaire obligatoire non libératoire de 12,8% et aux prélèvements sociaux de 17,2%.
    Puis les intérêts seront portés sur la déclaration de revenus pour être imposé soit à un taux forfaitaire de 12,8% soit sur option au barème progressif de l’Impôt sur le Revenu

PEL ouvert après le 1er janvier 2018

Les intérêts issus de ces PEL sont soumis au prélèvement forfaitaire obligatoire non libératoire de 12,8% avec les prélèvements sociaux à hauteur de 17,2%. Puis les intérêts seront portés sur la déclaration de revenus pour être imposé soit à un taux forfaitaire de 12,8% soit sur option au barème progressif de l’Impôt sur le Revenu

Expatriés et non résidents : Pour les personnes non résidentes en France, les intérêts ne sont soumis à aucune imposition en France (mais peuvent être imposable dans l’Etat de résidence).

 

Conclusion

 

La nouvelle fiscalité “flat tax” votée par le gouvernement Macron change la donne pour placer son argent à court terme.

Le rendement du PEL et du livret A étant tiré vers le bas, l’assurance-vie se révèle encore plus intéressante. (voir la fiscalité de l’Assurance vie).

En effet, en fonction de votre profil de risque et de votre allocation d’actif, vous pouvez espérer un rendement bien plus élevé que le PEL tout en étant soumis à la même imposition.

Catégorie :

Épargne
0 commentaires
Laissez un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.