Besoin d’aide ?

Nos conseillers restent à votre écoute pour analyser vos besoins, vous accompagner et répondre à toutes vos questions.

Nous contacter

Nos conseillers analysent vos besoins et répondent à vos questions par mail ou par téléphone : 01 83 62 38 72

Nous contacter
MENU
SCPI assurance vie : les rendements sont-ils à la hauteur ?
Assurance Vie

SCPI en assurance vie : le rendement est-il à la hauteur des espérances ?

Temps de lecture : min

Publié le 19.11.2012 – Mis à jour le 15.03.2022

Quel rendement faut-il espérer lors d’un investissement en SCPI dans une assurance vie ? Beaucoup d’épargnants se posent la question avant de se lancer dans une telle opération. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour y répondre :

  • Les frais du contrat (frais d’entrée, frais de gestion, frais pris sur distribution des loyers)
  • Le rendement distribué par les SCPI choisies
  • Si l’épargnant fait des retraits d’argent de son contrat d’assurance vie
  • La répartition d’investissement du contrat

 

Quel impact sur le rendement ?

 

Voyons l’impact de ces trois paramètres majeurs sur le rendement d’un contrat d’assurance vie investi en parts de SCPI.

Nous avons pris comme hypothèse un contrat d’assurance vie investi à 100% en SCPI (Nous vous rappelons que Patrimea gère 2 contrats d’assurance vie où l’on peut être investi à 100% en SCPI dès 1.000€ d’investissement : Patrimea Premium et Patrimea Netlife).

 

Les critères pour déterminer le rendement

 

Le choix des SCPI

 

LE critère le plus important est le rendement des SCPI choisies dans le contrat. Il n’y a aucune différence entre le rendement versé par la SCPI hors de l’assurance vie ou dans l’assurance vie. Si la SCPI verse un rendement net de frais de gestion de 5%, le rendement versé dans le contrat d’assurance vie sera de 5% (avant frais du contrat prélevés par la compagnie d’assurance vie).

Nous insistons sur le choix des SCPI à la souscription du contrat. Les frais afférents à l’acquisition de parts de SCPI (hors ou dans l’assurance vie) étant relativement élevés (entre 7% et 10%), l’épargnant est dans l’obligation de sélectionner avec précaution les SCPI. Investir en SCPI dans l’assurance vie, c’est investir dans l’immobilier pour le long terme donc une étude des SCPI s’impose au préalable.

 

Les frais du contrat

 

Le rendement net de votre placement est déterminé par les frais du contrat : Les frais d’entrée, les frais de gestion, les frais prélevés sur versement des dividendes des SCPI et les frais de retrait. De plus, les contrats d’assurance vie proposant des décotes sur le prix des parts de SCPI augmentent le rendement de votre investissement.

L’épargnant doit être particulièrement attentif aux frais prélevés sur versement des dividendes des SCPI par l’assureur. En clair, si la SCPI verse 5% de rendement net de frais de gestion, certains assureurs prélèvent des frais entre 5% et 15%. Pour des frais de 10%, votre rendement n’est plus de 5% mais de 4,5% (avant frais de gestion du contrat). Ce type de frais est à bannir et doit vous détourner de ces contrats d’assurance vie.

 

Exemple de rendement d’un contrat d’assurance vie investi à 100% en SCPI

Monsieur Dupont ouvre une assurance vie pour 50.000€ investie dans la SCPI PFO2 pour 25.000€ et dans la SCPI Multimmobilier 2 pour 25.000€. Le rendement net de frais de gestion des 2 SCPI est de 5%. Les frais du contrat sont : 0% de frais d’entrée, 1% de frais de gestion, pas de frais sur le versement des dividendes et aucun frais de sortie. Le rendement net après frais du contrat est donc de 5% – 1% = 4%. (si l’investisseur ne retire pas l’argent du contrat) En comparaison, si l’investisseur achète les mêmes parts de SCPI en direct (tranche marginale d’imposition de 30%) le rendement est de : 2,72%.

Le choix du contrat d’assurance vie est important car il va déterminer le rendement de votre investissement. Bien plus que les frais, il faut trouver le contrat le plus complet du marché. P

 

Le retrait d’argent du contrat d’assurance vie

 

Si l’investisseur fait des retraits sur son assurance vie, il sera soumis à la fiscalité de l’assurance vie.

Exemple :

Reprenons l’exemple ci-dessus, le contrat de Monsieur Dupont a été ouvert en 2002 et Monsieur Dupont est marié.

Il retire 10.000€ de son contrat d’assurance vie et fait une plus-value de 2.000€ (sur les 10.000€ retirés). Au regard de cet situation, Monsieur Dupont bénéficiera de l’abattement de 9.200€ par an et ne sera soumis qu’aux prélèvements sociaux, soit une imposition de 15,5% x 2.000€ = 310€. L’imposition est donc limitée à 3,1% !

Investir en SCPI dans l’assurance vie présente de nombreux avantages en particulier sur la fiscalité des revenus fonciers sans oublier une absence totale de fiscalité sur la vente des parts !

Catégorie :

Assurance Vie
0 commentaires
Laissez un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.