Besoin d’aide ?

Nos conseillers restent à votre écoute pour analyser vos besoins, vous accompagner et répondre à toutes vos questions.

Nous contacter

Nos conseillers analysent vos besoins et répondent à vos questions par mail ou par téléphone : 01 83 62 38 72

Nous contacter
MENU
Scpi Sans Frais Gfi Per Bfm
Épargne

SCPI sans frais, GFI et PER : Patrimea répond à vos questions

Temps de lecture : min

Publié le 10.11.2021 – Mis à jour le 17.10.2022

 

Transcript de la vidéo : « SCPI sans frais, GFI et PER : Patrimea répond à vos questions »

 

BFM Business, BFM Bourse, les réponses aux questions chaque jour.

 

Guillaume Sommerer : En effet vos questions trouvent leur réponse, les réponses de nos experts. Aujourd’hui Philippe Gourdelier nous accompagne, le président de Patrimea. Bonjour Philippe.

 

Philippe Gourdelier : Bonjour Guillaume.

 

Guillaume Sommerer : On est ravis de vous retrouver. Philippe, êtes vous prêt ?

 

Philippe Gourdelier : Je suis prêt !

 

Guillaume Sommerer : Alors c’est parti, vous l’aurez voulu avec cette première question d’Alain. Un ami, nous dit Alain, un ami m’a parlé de la SCPI Neo de Novaxia. Le fait qu’elle n’ait pas de frais de souscription la rend-elle forcément plus intéressante ?

 

Philippe Gourdelier : Alors la SCPI Neo de Novaxia qui est une nouvelle SCPI, elle a été lancée il y a maintenant un an et demi, deux ans. C’est une SCPI sans frais de souscription, ça aussi c’est nouveau pour les épargnants. C’est plutôt intéressant puisque les frais de souscription représentent de l’ordre de 10% du montant investi. Donc ce n’est pas neutre et maintenant, depuis quelque temps, il est possible d’investir en immobilier sur des SCPI qui n’ont pas de frais de souscription. Alors un mot sur les frais qui dit pas de frais souscription ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas frais du tout. Si on prend l’exemple de la SCPI Neo, Alain, attention parce que si vous revendez vos parts avant 5 ans vous aurez des pénalités de rachat. Et ces pénalités de rachat sont de 6%. Donc vous allez être obligé de conserver ces parts de SCPI, a minima pendant cinq ans. A partir de la sixième année vous pourrez revendre ces parts sans frais, sans pénalité. Ensuite sur les frais de gestion, parce qu’il y a des frais de souscription mais il y a aussi les frais de gestion. On constate que ces SCPI sans frais de souscription ont des frais de gestion un peu supérieurs à la normale. Des frais de gestion, des frais d’achat de biens, des frais de revente des biens immobiliers donc il faut peser le pour et le contre. Mais globalement c’est plutôt positif Aain pour vous, pour votre investissement. Ensuite, il y a quand même un point qu’il faut regarder quand on achète des parts de SCPI, quand on investit dans l’immobilier, c’est pour du long terme. Donc c’est pour 10 ans, 12 ans, 15 ans. On voit que la détention minimum c’est une quinzaine d’années. Donc ce qu’il faut bien regarder c’est quel va être le rendement de ces parts de SCPI. Si vous investissez dans des SCPI sans frais de souscription avec des rendements qui ne sont pas exceptionnels, il faudra plutôt privilégier des parts de SCPI avec des frais puisque de toute façon vous n’allez pas revendre ces parts pendant une certaine durée. Avec des SCPI qui ont du bon rendement. Donc certes c’est positif mais attention on n’a pas beaucoup d’historique sur ces SCPI, donc voyons sur le long terme si ces SCPI offrent du rendement de qualité et donc un investissement de qualité pour les investisseurs.

 

Guillaume Sommerer : La réponse Alain à votre question. Cette autre question de Carole-Anne à propos de la fiscalité qui parfois évolue plus vite que son ombre. En 2020, Carole-Anne a fait l’acquisition de parts de groupements forestiers avec une réduction d’impôt, nous dit-elle, de 25% du montant investi. Et elle a découvert, en début d’année, que ce taux de réduction d’impôt avait été abaissé de 25 à 18%. Elle nous demande ce qui s’est passé et qu’en est-il pour la suite ?

 

Philippe Gourdelier : Alors oui c’est une particularité de la loi de finances de 2020 à 2021. De base, la réduction dite d’impôt sur le revenu, dite Madelin, et bien cette réduction d’impôt est de 18%. Sauf qu’en 2020 et en 2021, ce taux a été majoré à 25%, suite à l’apparition du décret. Donc on attendait le décret pour l’année 2021, il est passé le 9 mai. Ce qui veut donc dire que Carole-Anne, si vous investissez dans des parts de groupements forestiers d’investissement éligibles à la réduction d’impôt Madelin à partir de maintenant, depuis le 9 mai mais maintenant en novembre, et bien vous aurez 25% de réduction d’impôt du montant investi. Et ça c’est pareil si vous faites aussi des souscriptions de parts de FIP ou de FCPI dans le cadre d’investissement dans le capital de PME innovantes.

 

Guillaume Sommerer : Il faut donc rester à l’affût des informations, bien sûr à l’affût de BFM Business également. Question de Tanguy, toujours sur notre site bfmbusiness.com, vous pouvez aussi envoyer vos questions à Philippe, qui intervient régulièrement à l’antenne chez Patrimea. Tanguy donc qui nous écrit, qui souhaite, lui, ouvrir un plan d’épargne-retraite, le tout nouveau PER, et ce avant la fin de l’année. Et nous demandent néanmoins combien rapporte un PER et dans quoi les PER investissent-ils l’argent des épargnants ?

 

Philippe Gourdelier : Alors ça c’est une question qu’on a régulièrement chez Patrimea. Les gens nous appellent, nous disent “voilà je voudrais ouvrir un PER mais ça rapporte combien et s’est investi dans quoi ?”. On le sait, en France, malheureusement l’éducation financière n’est pas encore assez développée et donc ce n’est pas une question facile à répondre. Tout simplement parce que un PER, ça se gère comme un contrat d’assurance vie, il y a des supports d’investissement qui sont grosso modo équivalents. Ce qui veut donc dire que “dans quoi vous allez investir” et “combien ça va rapporter”, et bien les deux questions sont liées. Tout dépend dans quoi vous allez investir dans un PER comme dans un contrat d’assurance vie, vous avez accès à un certain nombre de supports. Vous pouvez placer, si vous gérez vous-même, votre argent dans un fonds à capital garanti qui, grosso modo, rapporte de l’ordre de 1 à 2% et votre capital est garanti. Vous pouvez aller sur des supports immobiliers type des SCPI, des OPCI ou des SCI qui rapportent, pour les SCPI, de l’ordre de 4% après les frais de gestion du contrat. Et puis vous pouvez aussi, si vous avez des connaissances, le temps, gérer par vous-même votre PER en allant sur des OPCVM actions, obligations ou même des trackers. Et puis, si vous n’avez pas le temps, faites gérer votre contrat par un expert. Et là, bien évidemment, combien ça va rapporter ? Tout dépendra des marchés boursiers, puisque cette gestion sera faite sur des actions, des obligations ou d’autres types de supports. En clair, d’abord il faut savoir en quoi on investit pour savoir combien ça rapporte.

 

Guillaume Sommerer : Ce PER qui continue de monter en puissance. On continue d’en parler bien sûr, dans un instant, avec nos autres interlocuteurs, nos autres intervenants sur le plateau de BFM Business. Cette autre question de Clara qui nous écrit aussi, dans mon espace personnel impots.gouv.fr, nous dit Clara, j’ai découvert la rubrique biens immobiliers. De quoi s’agit-il ? Quelle est l’utilité de cette rubrique ?

 

Philippe Gourdelier : Alors c’est une nouveauté, je ne sais pas Guillaume si vous aussi, comme Clara vous avez été voir votre espace impots.fr, mais lorsque vous allez dans cet espace vous avez des petits onglets que tout le monde connaît maintenant : déclarer, payer… Puis, il y a un nouvel onglet qui s’appelle “biens immobiliers”. Pour ceux qui n’ont pas encore eu la curiosité d’aller dessus, cliquez dessus, vous aurez une surprise ! Vous verrez, dans cet onglet, tous les biens immobiliers que vous détenez en direct ou en nue propriété. J’entends par là si vous avez des parts de SCPI ou des appartements que vous achetez via des SCI, par exemple, ils n’apparaîtront pas. Uniquement si vous achetez ces appartements en votre nom et bien là vous aurez tout. L’Etat a référencé la nature du bien, son adresse, la surface et même jusqu’à la catégorie qui définit dans quel état est le bien : 1 très bon état, 8 pas très bon état.

 

Guillaume Sommerer : Ah oui !

 

Philippe Gourdelier : Quelle est l’utilité de cet onglet ? C’est assez simple, un vous allez pouvoir déclarer vos locataires. Si vous changez de locataires, vous allez pouvoir faire une déclaration sur cet onglet, vous allez pouvoir payer vos taxes foncières, bien évidemment, faire des déclarations en ligne, lorsque vous avez des déclarations foncières à réaliser. Et puis, peut-être, alors là peut-être que ça va… vous allez peut-être avoir des auditeurs qui vont tendre un peu plus oreilles, peut-être qu’à terme on aura peut-être des déclarations d’IFI pré-remplies, puisque l’Etat maintenant est en mesure de connaître à peu près les valeurs foncières de certains biens. Et que l’on vous dira bah voilà vous êtes éligible à lIFI ? Si oui, voilà le montant approximativement que vous devriez déclarer. Donc c’est un onglet qu’il faut parcourir parce que si, par hasard, il n’y a pas vos biens immobiliers dedans, inquiétez-vous ! Dites-vous que, peut-être, l’Etat n’est pas au courant que vous avez acquis tel ou tel bien. Voilà, c’est un nouvel onglet “biens immobiliers” qui évolue. En 2022, 2023, 2024, il y aura des évolutions sur cet onglet avec des ajouts avec plus d’informations et prenez connaissance de cette cette nouvelle rubrique sur votre accès impôts.gouv.fr.

 

Guillaume Sommerer : Philippe Gourdelier, merci beaucoup, le président de Patrimea avec nous en direct depuis cette belle région d’Aix-en-Provence. Merci beaucoup de nous avoir accompagné cet après midi Philippe, bonne fin d’après midi. Et on se rebranche au marché, il est 16h49 bientôt 17 heures. Bientôt le club dans une grosse dizaine de minutes. Et le cac 40 ouh dur mais il préserve quand même le sens à la hausse. On reste dans le vert et du bon côté de la force pour ce qui concerne le marché parisien, +0,12% cette mise 56 points malgré les prises de bénéfices pour le coup sur les autres marchés européens. Et à Wall Street, légère baisse à Wall Street après les records enchaînés ces derniers jours le SP 500 recule très très modestement -0,2% ce moment

Catégorie :

Épargne
0 commentaires
Laissez un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.