Besoin d’aide ?

Nos conseillers restent à votre écoute pour analyser vos besoins, vous accompagner et répondre à toutes vos questions.

Nous contacter

Nos conseillers analysent vos besoins et répondent à vos questions par mail ou par téléphone : 01 83 62 38 72

Nous contacter
MENU
Effets du coronavirus sur les fonds immobiliers Sofidy
SCPI

Sofidy et Covid : Analyse de leurs fonds immobiliers

Temps de lecture : min

Publié le 10.04.2020 – Mis à jour le 15.02.2022

Pionniers dans la gestion de SCPI, Sofidy fait face, comme tous les gérants, à la crise du coronavirus et aux effets à venir sur l’immobilier. La société de gestion reste prudente et estime que les conséquences ne pourront être évaluées qu’à la sortie de la crise. Mais elle donne des indications sur les premiers effets sur les SCPI et SCI gérées.

Quelles conséquences Sofidy attend de cette crise sanitaire ?

Sofidy estime que cette crise va continuer à creuser les écarts entre les petites et les grosses entreprises sur leur capacité à gérer les crises. L’immobilier continue toujours de jouer son rôle de valeur refuge même si l’investisseur est de plus en plus sélectif en particulier sur le secteur du commerce.

En réponse à cette situation, Sofidy a mis en place une cellule de recouvrement composée de 50 gestionnaires immobiliers pour continuer à être en contact permanent avec ses locataires et traiter les demandes d’aménagements sur les loyers.

Si des départs de locataires sont constatés, Sofidy pourrait en profiter pour relouer à des prix plus élevés afin de gagner en performance. Certains loyers sont actuellement à des niveaux inférieurs à la valeur locative de marché.

Pour l’après crise, Sofidy croit à la possibilité de transformer certains espaces afin de les exploiter plus facilement : par exemple transformer un parking de centre commercial qui aurait souffert de la crise en groupement résidentiel.

 

Point sur les SCPI de Sofidy

Pour rappel, Sofidy gère les SCPI Immorente et Efimmo, disponibles en direct ou en assurance vie.

 

Quelles sont les SCPI les plus susceptibles d’être impactées par la crise ?

De manière générale les SCPI les plus susceptibles d’être touchées sont celles ayant les patrimoines les moins diversifiés. Avec plus de 4500 locataires issus de secteurs d’activité et de géographies différentes, les SCPI de Sofidy sont aujourd’hui les plus diversifiées du marché.

 

Avez-vous constaté des demandes de report de loyers ?

Concernant les loyers, et pour les sociétés concernées, nous privilégions les reports et les aménagements plutôt que les annulations. Nos discussions se font quoiqu’il en soit dans l’intérêt de nos épargnants. Par ailleurs, s’il doit y avoir des anomalies dans la perception de loyers, celles-ci ne seront que ponctuelles. Il s’agit donc de relativiser.

L’activité commerciale dans les grandes métropoles régionales sur lesquelles nous sommes majoritairement investis, retrouvera tout son dynamisme, voire un regain d’activité une fois le déconfinement passé. Les loyers pratiqués sur les biens sur lesquels nous sommes investis restent relativement modérés ; de ce fait, nous ne céderons pas à d’éventuelles renégociations de loyer à la baisse.

 

Quel rendement pensez-vous pouvoir délivrer aux associés cette année ?

Aucun chiffre n’est avancé sur le rendement pour le second trimestre et l’année 2020. Cette estimation dépendra des évolutions de la crise et de la capacité des locataires à reprendre l’activité normalement. On constatera plus d’impact sur les deuxièmes et troisièmes trimestres avec les stratégies de recouvrements étalées des loyers.

 

Continuez-vous d’avoir une collecte active en cette période ?

Il y a une bonne continuité de la souscription, tous les véhicules d’investissements sont en collecte positive.

 

Pensez-vous qu’il y aura un impact sur la valorisation des immeubles et donc le prix des parts ?

Il y aura des demandes de renégociation de baux possiblement qui vont affecter les valorisations des actifs en eux-mêmes mais ces changements ne devraient pas affecter la valorisation des parts.

 

Êtes-vous confronté à des demandes inhabituelles de retraits ?

La société de gestion n’a pas constaté de demandes de rachats inhabituelles. Toutes les demandes sont actuellement satisfaites.

Pour information, les SCPI de Sofidy ont un recours modéré au crédit, soit à hauteur de 10-15% pour Efimmo1 et 15-20 % pour Immorente.

 

Où en êtes-vous dans votre programme d’investissement ?

Les équipes d’investissement se tiennent prêtes à profiter du rebond post crise.

Le volume de trésorerie devrait permettre de saisir de bonnes opportunités en sortie de crise : 130 millions d’euros pour la SCPI Immorente et 110 millions d’euros pour la SCPI Efimmo1.

À ce stade, les dossiers d’investissement sont gelés. L’objectif est de disposer de liquidités.

 

Prévoyez-vous d’avoir recours à vos réserves en 2020 ?

La société de gestion peut effectivement être amenée à utiliser ses réserves. La SCPI Immorente a un report à nouveau équivalent à 1,7 mois de loyers et la SCPI Efimmo1 à 1,6 mois.

 

Point sur la SCI Convictions immobilières

La SCI Convictions immobilières est uniquement disponible en assurance vie dans les contrats Patrimea Premium  et Ethic Vie ainsi que le PER, contrat retraite de Patrimea.

 

Quels sont les premiers effets de la crise sur la SCI ?

La SCI est investie en grande partie sur de l’immobilier de bureaux à hauteur de 49% ce qui lui confère une certaine résilience.

Étant investie sur 70 lignes, la SCI Convictions immobilières mutualise les risques grâce à sa diversification. Elle limite ainsi l’impact de la crise actuelle sur ses performances.

La valeur liquidative des parts de la SCI a subi trois vagues de baisses consécutives entre la fin du mois de février et celle du mois de mars. Depuis le 27 mars, elle a repris sa progression.

La performance depuis le début de l’année s’établit donc à +0,29% malgré l’impact de la crise.

 

Quel est le niveau d’exposition de la SCI aux marchés financiers ?

La SCI n’est que très peu exposée puisque sa poche financière investie en foncières cotées ne représente que 2,6% du portefeuille.

Cette exposition est en hausse car la stratégie de Sofidy consiste à saisir les opportunités d’investissements à des points d’entrée bas du marché.

Sur le mois de mars, la société de gestion a investi 1,3 millions d’euros en foncières cotées via l’OPCVM immobilier Sofidy Sélection 1 qui avait fait face jusqu’ici à un recul de -17,7% sur sa performance.

 

Avez-vous eu des demandes de report de loyers ? Comment évaluez-vous leur impact ?

Les équipes de Sofidy sont au contact direct des locataires afin de les accompagner au mieux et de prendre en charge leurs éventuelles demandes de report.

Sur le secteur de l’hôtellerie, qui représente 6% du portefeuille immobilier, une absence totale de loyers sur 3 mois n’aurait quasiment aucun impact sur la performance de la SCI.

 

Continuez-vous de réaliser des investissements pendant cette période de confinement ?

La SCI suit son rythme d’investissements et les a même relancés en foncières cotées.

Cependant sur la partie immobilier, les investissements sont suspendus en attente de plus de visibilité.

 

Que représente la poche de liquidité de la SCI ?

La part de liquidité du portefeuille est de 20,8%.

 

Les informations ont été recueillies auprès de différents interlocuteurs de Sofidy entre le 24/03/20 et le 09/04/2020.

Catégorie :

SCPI
0 commentaires
Laissez un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.