Besoin d’aide ?

Nos conseillers restent à votre écoute pour analyser vos besoins, vous accompagner et répondre à toutes vos questions.

Nous contacter

Nos conseillers analysent vos besoins et répondent à vos questions par mail ou par téléphone : 01 83 62 38 72

Nous contacter
MENU

Qu’est-ce qu’une assurance vie ?

L’assurance vie est, depuis des années, le premier compte épargne des Français.  Souple et accessible au plus grand nombre dès 500€, ce placement est bien plus intéressant qu’un compte sur livret.

Pourquoi ? Découvrez en les raisons en parcourant cette page.

Définition d’une assurance-vie

Non, l’assurance vie n’est pas une assurance décès !

Halte à cette idée qui entache la perception des épargnants. Dans un contrat d’assurance décès, vous payez une prime fixe dépendant du montant que vous souhaitez garantir à vos proches si vous décédez. Si vous arrêtez le contrat avant votre décès, les sommes versées sont perdues !

Un contrat d’assurance vie est un placement financier que l’on pourrait vulgairement assimilé à un compte épargne. Mais à un compte épargne super évolué, qui offre la possibilité d’investir en immobilier, en actions, en private equity et sur d’autres thématiques financières !

Cerise sur le gâteau, la fiscalité est très avantageuse et en cas de décès, les sommes sont versées à des bénéficiaires désignés et ne rentrent pas dans la succession.

Véritable couteau-suisse, idéal pour mettre de l’argent de côté pour un projet de vie (achat immobilier, voyage, étude des enfants …), l’assurance vie s’adapte à vos besoins et à votre profil de risque.  Un placement qui aura tout pour vous séduire surtout chez Patrimea !

Découvrez les meilleures assurances vie
Qu'est-ce qu'une assurance vie ?

Supports d’investissement

Deux compartiments co-existent dans un contrat d’assurance-vie :

  • Les fonds en euros, à capital garanti
  • Les Unités de Compte (UC) n’offre aucune garantie sur le capital et sont investies en parts d’OPCVM, SCPI, SCI, FCPR, ETF ou actions en direct (eux-mêmes principalement investis en immobilier, actions, obligations, monétaires ou private equity par exemple).

Fonds en euros

Le fonds en euros d’un contrat d’assurance-vie est un support sécurisé qui comporte une garantie en capital offerte par l’assureur. Le souscripteur ne peut donc pas perdre d’argent sur ce type de fonds.

On parle souvent de rendement dans la jargon de l’assurance vie pour désigner la rentabilité annuelle du fonds à capital garanti.

Chaque année, les intérêts sont versés sur le contrat au 31 décembre  de l’année. Les intérêts acquis par le souscripteur le sont définitivement (effet cliquet). Le rendement du fonds euros se compose d’un taux technique (taux minimum garanti) et de la participation aux bénéfices.

Unités de compte

Une unité de compte (UC) désigne un support d’investissement sur un contrat d’assurance-vie qui n’offre pas de garantie en capital. Le souscripteur peut investir dans différentes classes d’actifs à travers les unités de comptes tels que les actions, les obligations et l’immobilier. Une UC peut avoir un rendement négatif en cas de baisse des marchés financiers, ce qui engendre une moins-value pour le souscripteur (perte d’une partie du capital investi).

Les actions et obligations sont regroupées au sein des Organismes de placements collectifs en valeurs mobilières (OPCVM). Il existe de nombreuses formes d’OPCVM (monétaires, obligataires, actions, fonds alternatifs, fonds à formule et diversifiés).

Derrière le terme OPCVM se cache deux statuts juridiques distincts :

  • Les SICAV (Sociétés d’Investissement à Capital Variable)
  • Les FCP (Fonds Communs de Placement)

Nous pouvons citer les ETF (trackers, OPCVM indiciels cotés) dont la performance réplique un indice financier (le CAC40 par exemple).

Pour l’immobilier, il existe de nombreux supports tels que les :

  • SCI (Société Civile Immobilière)
  • SCPI (Société Civile de Placement Immobilier)
    Il existe désormais des SCPI sans frais d’entrée comme la SCPI Remake Live, disponible dans le contrat Epargne Evolution 2.
  • OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier)

D’autres unités de compte existent dans les meilleures assurances vie comme :

  • Private Equity (ou capital risque), sous la forme de FCPR
  • Actions en direct, dits titres vifs, sur des marchés boursiers français, européens et américains

La rentabilité espérée sur les unités de compte est plus élevée qu’un fonds en euros, en contrepartie d’un risque de perte en capital.

Les unités de compte comportent des risques caractérisée par une notation sur une échelle allant de 1 (le moins risqué) à 7 (le plus risqué).

La souscription d’un contrat d’assurance vie

Durée du contrat

Les contrats d’assurance vie n’ont pas de durée légale. En pratique, nous vous conseillons de fixer librement une durée déterminée qui sera prolongée par tacite reconduction d’année en année sauf si vous faites une dénonciation. Vous avez aussi la possibilité d’opter pour une durée viagère selon les contrats.

Comment souscrire à une assurance vie ?

Lors de l’ouverture d’un contrat d’assurance vie, vous pouvez verser les fonds sous 3 formes :

  • Le versement initial : il correspond au versement que vous faites lors de la souscription au contrat. Il peut être émis par chèque, virement ou prélèvement automatique (selon les compagnies d’assurance).
  • Les versements complémentaires libres : vous placez de l’argent dans votre contrat d’assurance vie à votre convenance.
  • Les versements complémentaires programmés : vous définissez un montant et une fréquence qui peut être mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou annuelle pour investir sur votre contrat d’assurance vie. Les versements sont automatiquement prélevés par l’assureur sur votre compte. Vous pouvez les interrompre à tout moment ou en modifier la fréquence et le montant sans incidence fiscale pour le contrat.

Attention : il n’y a aucune obligation dans les versements complémentaires. Le souscripteur, s’il le souhaite, a la possibilité de ne verser qu’une seule prime unique (versement initial).

Epargne Evolution 2 : le contrat révolutionnaire !
 Souscription Contrat

Les frais du contrat d’assurance vie

D’entrée et de versement

Chez Patrimea, tous nos contrats d’assurance vie sont sans frais d’entrée et de versements. Certaines banques appliquent encore des frais d’entrée pouvant aller jusqu’à 5% ! Attention, des unités de compte comme les SCPI, SCI ou OPCI appliquent des frais d’investissement propres à ces supports.

De gestion

Ils correspondent, en grande partie, à la rémunération de l’assureur et sont calculés sur la totalité de l’épargne constituée. Nos assurances vie sont parmi les moins chers du marché avec des frais de gestion annuels entre 0,5% et 0,7% ! Les banques proposent des frais de l’ordre de 0,8% à 1% par an sur les unités de compte ou fonds euro.

D’arbitrage

Ces frais correspondent à un changement de supports au sein du contrat. Nous n’appliquons pas de frais d’arbitrage sauf pour des supports particuliers comme des ETF ou actions en direct. Certaines assurances-vie sont encore concernées avec des frais pouvant atteindre 1% des sommes arbitrées.

De rachat

Aucun frais de rachat partiel ou total dans nos contrats d’assurance vie ! Rares sont les contrats appliquant des frais de rachat de nos jours. À noter que des frais de rachat existent sur des unités de compte, assimilés à des pénalités de rachat avant 5 ans pour les SCPI ou FCPR, frais de désinvestissement pour les ETF ou actions en direct.

La gestion du contrat d’assurance vie

Il existe plusieurs modes de gestion proposés par les compagnies d’assurance vie :

  • La gestion libre : vous répartissez vous-même votre épargne entre les différents supports disponibles dans le contrat d’assurance vie en fonction de votre profil investisseur, de vos objectifs de rentabilité et de votre niveau de risque. Vous gérez votre contrat d’assurance vie en toute liberté et restez maitre de votre allocation d’actifs
  • La gestion pilotée : vous donnez un mandat à votre courtier ou à une société de gestion pour gérer votre contrat à votre place, en optant au préalable pour un niveau de risque
  • ​La gestion sous mandat : vous ne choisissez pas vous-même les supports qui vont composer votre contrat d’assurance vie. Vous déléguez la gestion à une société homologuée par la compagnie d’assurance. Après avoir défini votre profil de risque, les gérants de portefeuilles sélectionneront, en fonction des opportunités des marchés, les supports d’investissement les plus adaptés
L’assurance vie responsable et solidaire !
 Gestion Assurance Vie 1

Récupérer l’argent sur son contrat

Les rachats partiels (libres)

A tout moment vous pouvez faire des retraits ou rachats partiels. Si le bénéficiaire a accepté sa désignation depuis le 18 décembre 2007,  les rachats partiels (et avances) ne pourront être réalisés qu’avec son accord. A réception de la demande de rachat, l’assureur a 30 jours pour verser les fonds. Passé ce délai, les sommes sont productives d’intérêts. Lors du rachat partiel, vous devez stipuler l’option fiscale : le prélèvement forfaitaire unique ou l’impôt sur le revenu.

Pour connaître la meilleure option, reportez vous à la page « fiscalité assurance vie »

Les rachats partiels programmés

Le placement assurance-vie offre au souscripteur la possibilité de programmer des rachats partiels pour se constituer des revenus réguliers au moment de sa retraite, par exemple. Un montant minimum sur le contrat est exigé. La fréquence et le montant répondent aux mêmes règles que pour le rachat partiel libre. Il est possible de stopper ou de modifier ces rachats à tout moment, sans frais.

L’avance

Une avance est un prêt que la compagnie d’assurance-vie vous consent, moyennant intérêts. Face à un besoin ponctuel d’argent, il est peut-être préférable de demander une avance plutôt que de faire un rachat partiel. Une avance n’est pas imposable et ne diminue pas la valeur du contrat. Son coût réel est peu important car le souscripteur laisse son argent sur le contrat qui continue à produire des intérêts.

Clôturer son contrat d’assurance-vie

Si, en tant que souscripteur, vous souhaitez fermer définitivement votre contrat d’assurance-vie, vous devez effectuer un rachat total. L’assureur vous verse alors la valeur de rachat de votre contrat. Dans certains contrats d’assurance-vie comme Epargne Evolution 2, il n’y a pas de pénalités de rachat.

Nous vous conseillons de ne pas faire un rachat total mais de laisser le minimum demandé par la compagnie d’assurances car vous conservez l’antériorité fiscale et vous pourrez toujours, le cas échéant, faire un nouveau versement.

L’option de sortie en rente viagère est également possible bien que très peu mise en œuvre. Elle présente deux avantages :

  • La garantie de recevoir un complément de revenus réguliers pendant votre retraite
  • Plus aucune gestion de votre contrat d’assurance vie puisque c’est la Compagnie d’Assurance vie qui prend en charge la gestion de l’épargne.

Et un inconvénient majeur :

  • L’option rente viagère supprime toute possibilité de transmettre le capital. Le capital est perdu pour les héritiers.
Pictogramme de bilan

Besoin d’aide pour faire les bons choix ?

Nos conseillers en gestion de patrimoine sont disponibles pour répondre à toutes vos questions et vous guider dans un projet d’investissement qui vous ressemble.

+33 (0) 1 83 62 38 72