Besoin d’aide ?

Nos conseillers restent à votre écoute pour analyser vos besoins, vous accompagner et répondre à toutes vos questions.

Nous contacter

Nos conseillers analysent vos besoins et répondent à vos questions par mail ou par téléphone : 01 83 62 38 72

Nous contacter
MENU
Forêt

Comprendre le Groupement Forestier d’Investissement (GFI)

Le Groupement Forestier d’Investissement (GFI) offre l’opportunité aux investisseurs de devenir propriétaire de bois issus de très belles forêts françaises. Sur le territoire métropolitain, ces espaces d’exceptions se situent à proximité de Paris mais aussi en régions : Alsace, Sologne, Landes, Normandie, Bretagne, Tarn, Jura…

Investissez dans le patrimoine forestier et bénéficiez d’avantages fiscaux à l’impôt sur le revenu, à l’IFI et en cas de succession.

Qu’est-ce qu’un GFI ?

Un groupement forestier est une société civile, à vocation forestière. Il s’agit d’une personne morale ayant pour objet « la constitution, l’amélioration, l’équipement, la conservation ou la gestion d’un ou plusieurs massifs forestiers, et généralement toutes opérations quelconques pouvant se rattacher à cet objet ou en dérivant normalement, pourvu que ces opérations ne modifient pas le caractère civil du groupement. En  particulier,  la transformation des produits forestiers qui ne constituerait pas un prolongement normal de l’activité agricole ne peut être pratiquée par le groupement. »  (Article L241-3 du code forestier)

Lors de l’acquisition de parts de groupements forestiers, l’investisseur devient associé. Il peut ainsi prendre part à la vie de la société via ses votes aux assemblées générales, en fonction des modalités définies dans les statuts.

GFI définition
Qu'est-ce qu'un GFI ?

Comment cela fonctionne ?

1

Achat de parts de GFI

Avec d’autres épargnants (des associés), vous achetez des parts de Groupement Forestier. Avec l’argent collecté, le GFI va faire l’acquisition de différents massifs forestiers durant quelques mois.

2

Gestion des massifs

Le GFI est géré administrativement par une société spécialisée qui établit un Plan Simple de Gestion déterminant toutes les actions liées à la forêt détenue (coupes, régénérations, plantations, travaux, ventes…).

3

Rémunération

Chaque année, sous réserve de l’activité du groupement et des décisions prises en assemblée générale, il est possible de percevoir un revenu issu de la vente de bois. Ces revenus ne sont cependant pas garantis.

Les massifs forestiers en France

La composition

  • Troisième surface boisée d’Europe
  • Grande diversité : 1 728 millions de m3 de feuillus et 988 millions de m3 de conifères

L’exploitation

  • La surface de la forêt en France a doublé depuis 1850
  • Toute forêt de plus de 25 hectares possède un Plan Simple de Gestion agréé par l’Etat

La filière du bois

  • 59 milliards d’€ de chiffre d’affaires, 440.000 emplois
  • Le rôle des GFI : participer à la résilience de cette filière

Pourquoi investir en GFI ?

La forêt : un investissement d’avenir

« La France n’a pas de pétrole, mais elle a des forêts ! ». La forêt française est largement sous-exploitée : acquérir des parts de groupements forestiers, c’est devenir acteur de son avenir.

 

Les avantages fiscaux

L’investissement dans un groupement forestier, dans des proportions variables en fonction du GFI concerné, offre une réduction d’impôt sur le revenu, et une exonération de l’Impôt sur la Fortune Immobilière

 

La diversification

Le GFI est accessible et permet à chacun de diversifier son patrimoine dans l’actif « bois » selon ses possibilités financières. Par ailleurs, pour diversifier les risques, nous vous encourageons à acheter des parts de groupements forestiers différents !

 

La transmission

Les parts de GFI représentent un outil efficace en vue d’une transmission. Une réduction est en effet applicable, dans certains groupements, pour le calcul des droits de donation et de succession.

Pourquoi investir en GFI ?

Quels sont les risques ?

Perte en capital

La valeur des parts des GFI reste liée à l’évolution des marchés relatifs à la forêt et au bois. Elle est susceptible de varier à la hausse comme à la baisse : le capital investi dans un GFI n’est donc pas garanti.

Revenus non garantis

Les revenus distribués par le GFI ne sont pas garantis.

Liquidité

Aucune garantie ne peut être apportée quant au délai de revente des parts ou au prix de cession.

Naturels

Les tempêtes, le gel, la neige, la grêle ou encore plus généralement le réchauffement climatique peuvent engendrer des risques pour la production.  Rentrent également en considération les incendies et les risques phytosanitaires.

Quelle est la fiscalité des GFI ?

La transmission

Dans le cadre d’une succession ou d’une donation, l’exonération de droits est fixée à hauteur de 75%. Seuls les actifs forestiers sont pris en compte et dans certains cas les parts doivent avoir été détenues pendant au moins 2 ans. Le groupement forestier doit par ailleurs s’être engagé à appliquer à ses forêts un Plan Simple de Gestion sur 30 ans au moins.

 

L’impôt sur le revenu (groupement en création)

Une réduction de 18% du montant investi sur des plafonds allant de 50.000€ d’investissement pour un célibataire et 100.000€ pour un couple marié ou pacsé. In fine, cette réduction peut donc atteindre 9.000€ et 18.000€ en temps normal, et même jusqu’à 12.500€ et 25.000€ jusqu’au 31/12/2022.

 

L’impôt sur le revenu (marché secondaire)

Certains groupements, accessibles via le marché secondaire, offrent aux investisseurs une réduction d’impôt de 18% du montant investi, dans la limite de 5.700€ pour une personne seule et de 11.400e pour un couple marié ou pacsé.

 

L’impôt sur la fortune immobilière

La règle veut que 75% de la valeur des parts n’intègre pas cette base taxable, jusqu’à 101.897€ de parts de GFF (50% au-delà). Les GFI en création offrent quant à eux une exonération à 100% de cette base taxable, et ce sans limite de montant ni de durée de détention.

Fiscalité du GFI
Fiscalité des GFI

Comment choisir son GFI ?

Le massif forestier est la composante majeure du groupement forestier. Ainsi, la valeur de la forêt détermine pour l’essentiel la valeur du groupement.

Pour évaluer cet actif, différents facteurs sont à prendre en compte, parmi lesquels :

  • Localisation de la forêt (climat, sol, relief, accessibilité, altitude, exposition, etc)
  • Caractéristiques des peuplements forestiers
    Bois d’oeuvre (type d’essences, qualité, âge …) et taillis (nature, âge et densité)
  • Évolution future du massif
    Estimation des objectifs de coupes et du reboisement (plantations et régénération naturelle)
  • Prise en compte du revenu issu de la chasse avec une évaluation du potentiel à moyen terme

Dans le choix du groupement forestier, nous privilégions une diversification par typologie de forêts, de peuplements et de localisations géographiques.

 

Les caractéristiques du GFI à prendre en considération :

  • Le gérant : une société de gestion de qualité
  • Le dividende : sa régularité est source de rendement
  • La trésorerie : une protection face à un aléa défavorable

L’investissement dans un groupement foncier forestier nécessite une étude approfondie. Il ne s’agit pas simplement de bénéficier d’avantages fiscaux. Pour cela, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel indépendant pour vous accompagner dans votre placement.

Nous vous rappelons que la valeur et la revente des parts ne sont pas garanties par la société de gestion. La valeur des parts du groupement forestier peut varier à la hausse comme à la baisse.

Pictogramme de bilan

Besoin d’aide pour faire les bons choix ?

Nos conseillers en gestion de patrimoine sont disponibles pour répondre à toutes vos questions et vous guider dans un projet d’investissement qui vous ressemble.

+33 (0) 1 83 62 38 72